Le card. Bertone déplore les affaires d’argent liées aux scandales d’abus sexuels

Dans le cadre d’une visite aux Etats-Unis

ROME, Dimanche 19 août 2007 (ZENIT.org) – Le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat de Benoît XVI, déplore les affaires d’argent liées aux scandales d’abus sexuels, aux Etats-Unis.

Le cardinal a évoqué cette question au cours d’une conférence de presse, dans le cadre de la convention annuelle des Chevaliers de Colomb, qui s’est déroulée la semaine dernière à Nashville, aux Etats-Unis.

« Avant tout, je voudrais rappeler que l’Eglise aux Etats-Unis a souffert profondément de cette situation. Elle a répondu avec dignité et invite chacun à s’engager sérieusement pour que cette situation change », a affirmé le cardinal.

« Alors que j’étais à la Congrégation pour la Doctrine de la foi et en tant qu’archevêque de Gênes, j’ai accompagné l’Eglise des Etats-Unis pendant cette période d’épreuve et, je le répète, elle a fait face à cette épreuve avec dignité et courage », a poursuivi le cardinal.

Le cardinal Bertone estime que les affaires d’argent qui ont accompagné les scandales d’abus sexuels n’ont « rien à voir avec le respect de la personne humaine, l’aide aux victimes, la réhabilitation des coupables – que l’on ne peut abandonner à l’enfer ».

Le cardinal italien qualifie d’ « insoutenables » les affaires d’argent qui se sont greffées sur les scandales, aux Etats-Unis.

Il forme le voeu que « d’autres institutions et agences sociales affrontent ce même problème avec leurs membres, avec autant de courage et de réalisme que l’Eglise catholique ».

« Je me demande si les autres agences ou institutions ont également eu une considération financière pour les victimes, comme l’a eu l’Eglise catholique, si elles se sont occupées des victimes et des coupables », s’est-il interrogé.

Au cours de la messe d’ouverture de la convention, qu’il a présidée, le cardinal Bertone a évoqué certains aspects de la vie du fondateur des Chevaliers de Colomb, le père Michael McGivney, prêtre du diocèse de Hartford, mort en 1890. Il a précisé que la Congrégation « étudie actuellement la vie de ce serviteur de Dieu, en vue de reconnaître sa sainteté et de le présenter aux fidèles comme un chrétien modèle, digne d’être imité ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!