Le bienheureux Jean-Paul II patron d’une Europe enfin unie ?

Présidence polonaise de l’union européenne

ROME, Mardi 12 juillet 2011 (ZENIT.org) – Le bienheureux Jean-Paul II patron d’une Europe enfin unie ? C’est le vœu exprimé par l’ambassadeur de Pologne près le Saint-Siège.

Le secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États, Mgr Dominique Mamberti, a présidé ce mardi matin en la basilique Saint-Pierre, une messe pour la Pologne, et pour l’avenir de l’Europe, en présence des ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège.

Une messe célébrée à l’initiative de l’ambassadeur de Pologne près le Saint-Siège, Mme Hanna Suchocka. La Pologne assure en effet, depuis le 1erjuillet, la présidence de l’Union européenne.

A la fin de la messe, Mgr Mamberti et les membres du Corps diplomatique sont allés se recueillir auprès du tombeau du bienheureux Jean-Paul II.

Mme Suchocka a remercié les participants et a exprimé le voeu que le pape polonais puisse être considéré par tous comme le « patron d’une Europe unie et capable de respirer pleinement par ses deux poumons ».

Pour sa part, Mgr Mamberti a redit, dans son homélie, l’urgence de la « conversion », d’un retour aux valeurs de solidarité et de fraternité en Europe.

Il a en effet lancé une « mise en garde contre la perte des racines européennes » et « un appel à la conversion ».

« Aveuglés par le progrès et le bien-être, les hommes d’aujourd’hui ne s’intéressent qu’aux biens matériels et oublient Dieu, ou vivent comme s’Il n’existait pas. Mgr Mamberti a notamment recommandé de s’inspirer de l’exemple de Saint Benoît, patron de l’Europe », souligne Radio Vatican.

Et, au lendemain de la fête liturgique de saint Benoît, co-saint patron de l’Europe, que le pape a mentionné dimanche à l’angélus, Mgr Mamberti a exhorté le « Vieux continent » à « trouver dans sa culture et dans ses racines la force nécessaire à une renaissance spirituelle et humaniste ».

« Au jour du jugement, a déclaré Mgr Mamberti, nous devrons rendre compte non seulement des péchés commis mais aussi des grâces reçues dont nous n’avons pas su faire du fruit ».

Anita S. Bourdin

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!