Faire un don
Card. Ling, 28/06/2017, capture CTV

Card. Ling, 28/06/2017, capture CTV

Laos: les martyrs et le nouveau cardinal, par le p. Roland Jaques

Une espérance pour les « minorités »

« Les bienheureux martyrs » du Laos « offrent  un exemple vivant de ce que signifie être croyants dans un milieu qui peut parfois être hostile à leur présence », dit à l’agence vaticane Fides P. Roland Jaques OMI, postulateur de la cause de béatification de 15 des 17 martyrs laotiens, ce vendredi 30 juin 2017. Il souligne que le nouveau cardinal Ling fortifie la confiance en soi des minorités.

La béatification de 17 martyrs du Laos, le 11 décembre 2016, « a constitué un événement unique pour l’Église catholique au Laos », affirme le père Jaques. « La nomination au cardinalat de Mgr Louis-Marie Ling constitue un pas dans la même direction. »

« Je suis certain qu’en la personne du nouveau cardinal » les catholiques du Laos « disposeront d’un avocat, d’un protecteur et d’un consolateur », ajoute-t-il en évoquant l’élévation au cardinalat de Mgr Louis-Marie Ling Mangkhanekhoun, premier cardinal du pays, créé avec quatre autres cardinaux par le pape François le 28 juin à Rome.

« Priez nos martyrs, a demandé Mgr Ling Mangkhanekhoun dans une interview à Zenit en février 2017, parce qu’on a besoin de leur soutien maintenant pour la canonisation. Il faut les prier pour qu’il y ait un miracle, pour qu’on puisse dire : voilà, cela est un miracle des martyrs du Laos. »

« Le premier nom de la liste des martyrs, dit le père Roland Jaques, est celui du père Joseph Tien, jeune prêtre laotien, devenu un modèle et une référence pour les fidèles d’hier et d’aujourd’hui. Après lui se trouvent cinq autres laotiens qui ont choisi de renoncer à leur vie pour leur foi. »

Avec la béatification des martyrs et la nomination du premier cardinal du pays, « les fidèles laotiens sentent qu’ils ont la même dignité que les autres Églises asiatiques avec des cohortes de saints », estime le père Roland Jaques : « les communautés catholiques du Laos sont sûres d’avoir une place dans le cœur et dans l’esprit du pape. Elles ne sont plus constituées de catholiques « de second plan » et personne ne peut les traiter comme « des fils adoptifs ». Leur voix et leur expérience sont centrales au sein du christianisme aujourd’hui. »

« La majeure partie des fidèles catholiques du Laos, poursuit le postulateur, appartient à des minorités ethniques. Par le passé, ces personnes étaient sûrement des citoyens de série B. Le cardinal Ling appartient à la minorité khmou, considérée la plus humble sur l’échelle sociale. Le fait d’être cardinal de la sainte Église romaine constitue un don important pour la confiance en soi de toutes les minorités. Personne ne peut plus les mépriser maintenant. »

« Dans les rapports avec les autorités civiles également, la présence du cardinal sera importante, explique le père Jaques. Lorsque le gouvernement du Laos a concédé officiellement l’autorisation pour la béatification des martyrs laotiens, il a remarqué la bonne volonté de coopération… Maintenant, le cardinal Louis-Marie Ling aura la volonté et la force de conduire tous les membres du peuple de Dieu qui est au Laos dans ce parcours, parfois ardu, de coopération. Il pourra parler également de liberté religieuse et de droits fondamentaux. Ses origines ethniques et son histoire personnelle – rappelons qu’il a également été incarcéré par le passé – ne devraient plus représenter un obstacle. Je suis confiant dans le fait que le gouvernement le considérera comme un porte-parole valide de l’Église catholique. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel