« La voie de la sainteté est possible »

L’enthousiasme après la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II

« Un événement hors du commun », « une immense émotion », « un moment historique », « une grande fête », « une journée merveilleuse à tous points de vue » : c’est en ces termes éloquents que les participants à la canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II s’exprimaient, au micro de Radio Vatican, le 27 avril dernier.

Après la messe du matin célébrée par le pape François, sur la place Saint-Pierre, une longue file de pèlerins se sont pressés tout l’après-midi à l’entrée de la basilique Saint-Pierre, malgré la pluie, pour se rendre sur les tombes des deux nouveaux saints.

Dans la foule, nombreux exprimaient leur enthousiasme : « Je me sens vraiment « Église » aujourd’hui ! Pour moi, le message que l’Église transmet, aujourd’hui, c’est que la voie de la sainteté est possible dans un monde où l’Évangile n’est malheureusement pas toujours apprécié. »

Même ceux qui n’ont pu accéder à la place Saint-Pierre faute de place ne regrettent pas : « Nous sommes venus en sachant que nous ne parviendrions pas, évidemment, jusqu’à la place Saint-Pierre, mais nous sommes venus pour participer. Nous sommes une unique famille. Nous avons partagé cette joie tous ensemble. »

Beaucoup rendent hommage à ces deux papes qui ont « marqué l’histoire du monde » et qui resteront « dans les cœurs » : « Jean XXIII a donné une empreinte à l’Église ; et le pape Wojtyla est un père, un grand-père, un maître de vie. Il a été un immense personnage qui a changé le destin de l’Europe de l’Est ».

« Jean XXIII était le pape de ma grand-mère, très aimé de mes grands-parents… Dans mon souvenir, en revanche, Jean-Paul II est le pape de la Journée mondiale de la jeunesse, à laquelle j’ai participé comme volontaire », ajoute un jeune.

Le représentant des employés d’une entreprise évoque aussi le soutien du pape Jean-Paul II envers les travailleurs polonais : « je l’ai souvent senti très proche de moi, je l’ai senti proche de nos luttes, des luttes des travailleurs ».

Avec Hélène Ginabat pour la traduction

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!