Faire un don

La mort n’a pas le dernier mot : l’homme, destiné à une vie sans limites

Angélus du 2 novembre 2014

« La mort n’a pas le dernier mot », a répété deux fois le pape François à l’angélus de ce dimanche, 2 novembre, où l’Eglise fait mémoire des défunts, de « tous les défunts » a insisté le pape.

Le pape François a en effet présidé la prière de l’angélus de midi ce dimanche 2 novembre,

Depuis la fenêtre de son bureau du palais apostolique du Vatican, et devant une place Saint-Pierre inondée de soleil et une foule de dizaines de milliers de personnes

La Toussaint, le 1er novembre, et cette fête des fidèles défunts est l’occasion de rendre grâce à Dieu qui « nous a délivrés de la domination du péché et de la mort », a ajouté le pape.

Il a rappelé la foi chrétienne dans la résurrection des morts, à la suite du Christ ressuscité, qui tirera les morts de leur « sommeil » : « C’est beau de penser que Jésus lui-même nous réveillera. » En effet, a rappelé le pape, « l’homme est destiné à une vie sans limites », car « l’objectif ultime de la vie » c’est « le Paradis ».

Et des défunts, le pape a affirmé : « ils sont proches de nous ».

Il a conclu en invoquant la Vierge Marie, « Porte du Ciel ».

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel