Faire un don

Le pape embrasse une personne handicapée - Capture

La « loi de l’amour » dans la famille, tweets

L’amour est l’unique lumière qui brille dans l’obscurité

Le pape François appelle à vivre « une union avec Jésus abandonné » aux moments difficiles de la vie de famille.

C’est ce qu’il a posté sur son compte Twitter @Pontifex_fr ce vendredi, 15 avril.

Le pape a écrit : « Dans les jours difficiles pour la famille, il y a une union avec Jésus abandonné qui peut aider à éviter une rupture. »

Dans son exhortation apostolique Amoris laetitia, le pape souligne que « le Seigneur nous accompagne aujourd’hui dans notre souci de vivre ». Dans les jours sombres, le Christ s’unit aux fidèles par sa miséricorde et son amour.

« La loi de l’amour » a été introduite « par dessus tout » par le Christ.

« L’amour est au fond l’unique lumière qui illumine sans cesse à nouveau un monde dans l’obscurité », a posté le pape dans un tweet du 14 avril.

Dans un autre tweet, du 13 avril, le pape a évoqué les familles accueillant une personne handicapée. « Les personnes handicapées constituent pour la famille un don et une opportunité pour grandir dans l’amour, l’aide réciproque et l’unité », a-t-il écrit.

« Les familles qui acceptent avec amour l’épreuve difficile d’un enfant handicapé méritent une grande admiration, souligne le pape dans son exhortation post-synodale sur la famille. Elles donnent à l’Église et à la société un témoignage précieux de fidélité au don de la vie… La famille qui accepte, avec un regard de foi, la présence de personnes porteuses de handicap pourra reconnaître et garantir la qualité et la valeur de toute vie, avec ses besoins, ses droits et ses opportunités. »

La famille avec ses faiblesses, ses blessures et ses défis « a besoin d’être protégée », a-t-il souligné dans un précédent tweet du 12 avril.

« La famille est un bien dont la société ne peut pas se passer, mais elle a besoin d’être protégée », a-t-il écrit.

Le pape a spécialement parlé des défis et de la réalité de la famille d’aujourd’hui dans le deuxième chapitre d’Amoris laetitia, où il a exposé plusieurs situations dans lesquelles la famille doit être protégée.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel