La Fraternité de Mgr Lefebvre attaque la vision œcuménique de Jean-Paul II

Publication d’un rapport : « De l’œcuménisme à l’apostasie silencieuse, 25 ans de pontificat »

ROME, lundi 2 février 2004 (ZENIT.org) – L’Eglise est en « crise » à cause du dialogue œcuménique promu depuis le Concile Vatican II, affirme la Fraternité Sacerdotale de Saint Pie X fondée par l’archevêque Marcel Lefebvre, dans une lettre adressée à plusieurs cardinaux.

Cette lettre, signée par Mgr Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité, et par les quatre autres évêques faisant partie de la Fraternité, a été présentée ce lundi à Rome au cours d’une conférence de presse.

La lettre a été écrite pour présenter un document de 47 paragraphes faisant un bilan du pontificat de Jean-Paul II ayant pour titre : « De l’œcuménisme à l’apostasie silencieuse, 25 ans de pontificat ».

« En raison de l’aggravation de l’état de santé du Saint Père, nous avons renoncé à lui écrire directement », précise Mgr Fellay dans sa lettre.

Le document interprète la position de Jean-Paul II et des autres représentants de l’Eglise catholique sur l’œcuménisme comme la perte d’identité de l’Eglise catholique qu’il compare à tout autre confession ou Eglise chrétienne.

Il ne cite pas la Déclaration de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi « Dominus Iesus » « sur l’unicité et l’universalité salvifique de Jésus-Christ et de l’Eglise » (6 août 2000) ni les nombreux discours de Jean-Paul II qui discréditent cette vision de l’œcuménisme.

Dans une lettre envoyée le 5 avril 2002 à Mgr Fellay, après différentes rencontres visant à surmonter la rupture de la Fraternité avec Rome, le cardinal Darío Castrillón Hoyos, préfet de la Congrégation pour le Clergé et président de la Commission pontificale « Ecclesia Dei », qualifie d' »attaque frontale » le fait d’accuser le pape « d’avoir abandonné la Tradition ».

Le 2 juillet 1988 le pape Jean-Paul II constatait dans la lettre apostolique « Ecclesia Dei » que l’ordination « illégitime » d’évêques au sein de la Fraternité par Mgr Lefebvre (30 juin 1988) constitue un « acte schismatique ».

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!