L’urgence de préparer des apôtres « qui aient appris à demeurer avec Jésus »

Assemblée plénière de la congrégation pour l’Evangélisation des peuples

CITE DU VATICAN, Dimanche 25 mai 2003 (ZENIT.org) – Jean-Paul II déclare urgent de préparer des apôtres pour la nouvelle évangélisation: des apôtres qui aient appris à « demeurer avec Jésus ».

Le pape a en effet reçu samedi matin en audience au Vatican les membres de l’assemblée plénière de la congrégation romaine pour l’Evangélisation des peuples qui avait commencé ses travaux jeudi matin sur le thème: « La formation dans les territoires de mission ».

Jean-Paul II soulignait cette exigence mise en évidence par le concile Vatican II et par les différents synodes des évêques de former des apôtres pour la nouvelle évangélisation.

Les communautés ecclésiales de fondation récente sont en rapide expansion, il apparaît urgent d’insister sur la formation d’apôtres qualifiés pour la pastorale à tous les niveaux de façon à répondre aux difficultés qu’elles rencontrent dans leur croissance.

Les programmes doivent être systématiques, adaptés aux besoins du moment présent, et attentifs à « l’inculturation » de l’Evangile dans les différents milieux.

« Ce qui est urgent, c’est une formation intégrale, capable de préparer des évangélisateurs compétents et saints, à la hauteur de leur mission. Cela requiert un processus long et patient au cours duquel tout approfondissement biblique, théologique, philosophique et pastoral trouve son point de force dans le rapport personnel avec le Christ « chemin, vérité et vie ». »

Le Christ, soulignait le pape, est en effet le premier « formateur » et l’effort de tout éducateur sera donc d’aider ceux qui se forment à cultiver une relation personnelle avec lui. Seulement ceux qui auront appris à « demeurer avec Jésus » seront prêt à être envoyés par lui à évangéliser.

« L’Eglise, spécialement dans les pays de mission, continuait le pape, a besoin de personnes préparées à servir l’Evangile, de façon gratuite et généreuse, promptes à promouvoir les valeurs de la justice et de la paix, en abattant toute barrière culturelle, raciale, tribale et ethnique, capables de scruter les « signes des temps » et de découvrir les « semences du Verbe » sans réductions ni relativismes ».

Le pape se disait heureux de saisir cette occasion de remercier ceux qui se consacrent généreusement au devoir éducatif dans les territoires de mission: séminaristes, prêtres, religieuses et religieux, et laïcs des territoires de missions, qui sont en train de compléter leur formation à Rome, dans les différents collèges et centres. Le pape disait souhaiter que cette expérience romaine constitue pour chacun d’eux un vrai enrichissement culturel, pastoral, et surtout spirituel, et, les assurant de sa prière, il leur accordait sa bénédiction apostolique.

Le préfet de la congrégation pour l’Evangélisation des peuples, le cardinal Crescenzio Sepe, insistait pour sa part au micro de Radio Vatican sur la « formation permanente des « apôtres » déjà formés, et en particulier celle des laïcs, et parmi eux des catéchistes.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!