Faire un don

« L’Islam n’est pas contre les chrétiens » : lettre de 138 autorités musulmanes

Aux responsables des Eglises

ROME, Vendredi 12 octobre 2007 (ZENIT.org) – « L’Islam n’est pas contre les chrétiens », affirment 138 autorités musulmanes dans une lettre adressée au pape Benoît XVI et aux responsables des Eglises. Nous reprenons la traduction de l’agence missionnaire italienne Misna.

Ce document de 29 pages est sans précédent dans une religion comme l’islam où il n’existe aucune hiérarchie cléricale : 138 hauts représentants islamiques, s’adressent au pape mais aussi à l’archevêque de Canterbury, le Rév. Rowan Williams, chef de l’Église anglicane en Angleterre, et aux principaux représentants des Églises orthodoxes, luthérienne, baptiste, méthodiste et réformée.

« L’avenir et la paix dans le monde dépendent du dialogue et de la compréhension réciproque entre l’Islam et le Christianisme », estiment les signataires de cette lettre intitulée : « Une parole commune entre Nous et Vous ».

« Trouver un terrain d’entente entre les deux grandes religions n’est pas seulement une question de dialogue œcuménique entre chefs religieux », ajoute le document : chrétiens et musulmans ensemble constituent plus de la moitié de la population mondiale.

« Sans paix et justice entre ces deux communautés il ne pourra pas y avoir de paix significative », ajoute le document

Les auteurs estiment qu’une base de compréhension réciproque peut être trouvée au sein du principe, commun aux deux religions, qui invite « à l’amour pour le Dieu unique et à l’amour du prochain ».

Mentionnant « les terribles armements du monde moderne » et le fait qu’aujourd’hui « chrétiens et musulmans sont en relation comme jamais auparavant », les signataires estiment « qu’aucune des deux parties ne peut vaincre de façon unilatérale ».

« Les musulmans et l’Islam ne sont en aucune manière contre les chrétiens, tant que ces derniers ne portent pas la guerre à l’Islam conformément à leur religion, tant qu’ils n’oppriment pas les musulmans ni ne les obligent à fuir de chez eux », insiste-t-ils.

Cette lettre est signée par les grands muftis d’Égypte, de Palestine, d’Oman, de Jordanie, de Syrie, de Bosnie et de Russie, et par de nombreux imams et intellectuels sunnites, chiites et soufis des cinq continents.

La lettre, diffusée par l’Institut royal de Jordanie pour la pensée islamique, la Royal Aal al-Bayt d’Amman, se conclut par une citation du Coran : « Faisons en sorte que nos différences n’apportent pas la haine et la violence entre nous. Concourrons ensemble aux bonnes œuvres et à la justice ».

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel