L’héroïsme d’un prêtre italien et de deux religieuses

CITE DU VATICAN, Vendredi 20 décembre 2002 (ZENIT.org) – A côté des deux décrets concernant Mère Teresa, 16 autres décrets ont été approuvés par Jean-Paul II.

Ces Décrets concernent tout d’abord les “vertus héroïques” de trois serviteurs et servantes de Dieu. Pour qu’ils soient béatifiés, il faudra la reconnaissance d’un miracle dû à leur intercession.

“L’exercice héroïque des vertus est nécessaire, expliquait le cardinal Saraiva Martins, pour procéder à la béatification des Serviteurs de Dieu. Le cardinal Lambertini, qui sera le pape benoît XIV, maître inégalé pour ce qui concerne les Causes des saints, a précisé que la vertu est “héroïque” lorsqu’il s’agit d’un comportement habituel, prolongé au cours des années, pratiqué « expedite, prompte et delectabiliter, sopra communem modum ex fine supernaturali… » (De Servorum Dei beatificatione et Beatorum canonizatione, vol. III, Bononiae 1737, p. 262)”.

Ces décrets concernent:
un prêtre italien, Don Charles Gnocchi (1906-1956), fondateur de l’Œuvre pour la jeunesse, et dont Jean-Paul II a récemment fait l’éloge publiquement;

une religieuse allemande, Mère Marie Thérèse de Saint-Joseph (1855-1938), au siècle Annemarie Tauscher van den Bosch, fondatrice de la congrégation des Carmélites du Divin cœur de Jésus;

et une religieuse italienne, Mère Marie Crucifiée (1877-1957), au siècle Rosa Curcio, fondatrice des Carmélites missionnaires de Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus.

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!