L’être humain ne saurait être réduit à son seul corps

Mgr Zimowski au « Camillianum » pour l’ouverture de l’Année académique

ROME, Vendredi 13 novembre 2009 (ZENIT.org) – « Le corps d’un être humain, aux premiers stades mêmes de son existence, ne saurait être réduit à l’ensemble de ses seules cellules », a réaffirmé jeudi 11 novembre, Mgr Zygmunt Zimowski, Président du conseil pontifical pour la pastorale de la santé, alors qu’il se trouvait à l’institut international de théologie pastorale sanitaire « Camillianum », pour ouvrir la nouvelle année académique. 

Le président du dicastère a réaffirmé le principe de la dignité de la personne qui, a-t-il dit, « doit être reconnue à tout être humain dès sa conception jusqu’à sa mort naturelle » et dont le caractère « si essentiel » doit appeler à un grand « Oui » à la vie humaine. 

Ce oui à la vie humaine, a-t-il poursuivi, « doit être au centre de la réflexion éthique sur la recherche biomédicale dont l’importance, aujourd’hui, ne cesse de grandir » .

Mgr Zimowski considère que les sciences médicales ont développé de manière considérable leurs connaissances sur la vie humaine, aux premiers stades de son existence, jusqu’à mieux connaître les structures biologiques de l’homme et son développement génératif.

« Ces développements, a-t-il affirmé, sont certainement positifs et méritent qu’on les soutiennent, quand ils servent à surmonter ou à corriger des pathologies visant à rétablir le fonctionnement normal des processus génératifs ». 

« Mais ces développements sont par contre négatifs, je le dis clairement, et ne peuvent donc être approuvés, lorsqu’ils impliquent la suppression de vies humaines ou l’usage de moyens portant atteinte à la dignité de la personne ; lorsqu’ils visent des  objectifs qui vont contre le bien intégral de l’homme ».

Le président du Conseil pontifical, a expliqué que « le grand défi de la vie humaine repose avant tout et surtout sur son début » et que vouloir chercher à réduire le début de la vie, qui correspond au moment de la conception, à un simple implant, est comme donner un « total nulla osta éthique à l’avortement, dans la mesure où 15 jours sont nécessaires à l’ovule fécondé pour être implanté dans l’utérus de la mère ».

Reprenant les paroles de Jean-Paul II dans Novo millenio ineunte, Mgr Zimowski a précisé que l’Eglise doit assumer une radicalité évangélique sans crainte des critiques, car défendre la vie est le premier acte d’amour à l’agenda de l’Eglise » et répond à « un devoir » qui est celui de « s’engager pour le respect de chaque être humain dès sa conception jusqu’à sa mort naturelle » . 

« De la même manière, a-t-il ensuite commenté, ‘servir’ l’homme impose de crier, à temps et à contretemps, que tous ceux qui se servent des nouvelles découvertes de la science, spécialement dans le domaine des biotechnologies, ne peuvent jamais ignorer les exigences fondamentales de l’éthique, en renvoyant à une solidarité discutable qui finit par discriminer une vie par rapport à une autre, au mépris de la dignité qui est propre à chaque être humain ». 

Dans ce contexte, Mgr Zimowski a rappelé que la vie de l’homme est au cœur du message de Jésus Christ, car « l’Homme, cette grande et merveilleuse figure vivante, est aux yeux de Dieu, ce qu’il y a de plus précieux dans la création : c’est pour l’Homme, c’est pour lui qu’existent le ciel et la terre, la mer, et la totalité de la création, et c’est à son salut que Dieu a attaché tant d’importance qu’il n’a même pas épargné son Fils unique pour lui ».  

« Dans le plan de Dieu-Créateur, a-t-il ajouté, tout a été créé pour l’homme, mais l’homme a été créé pour servir Dieu et pour lui offrir toute la création ». C’est pourquoi la vie, qui est amour,  doit être défendue et mise au service de la culture, de la politique, de l’économie, de la famille, de manière à ce que les principes fondamentaux dont dépend  le destin de l’être humain et l’avenir de la civilisation soient partout respectés » . 

Antonio Gaspari 

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!