Jubilé des ados: place Saint-Pierre, place de la miséricorde

Le pape entend les confessions de 16 jeunes

Jubilé des adolescents, confessions place Saint-Pierre, 23 avril 2016 - JUBILÉ DE LA MISÉRICORDE

La place Saint-Pierre est devenue “place de la miséricorde”, lors du jubilé des jeunes de 13 à 16 ans, samedi matin, 23 avril : des milliers de jeunes sont venus se confesser à 150 prêtres, dans des confessionnaux invisibles, à ciel ouvert. Parmi les confesseurs, le pape François qui a fait aux jeunes la surprise de venir leur apporter le pardon de Dieu et ses conseils spirituels: il sait par expérience qu’une confession peut orienter définitivement la vie à 16 ans.

Le pape a écouté les confessions de 16 jeunes, garçons et filles, entre 11h30 et 12h45.

“Les confessions ont eu lieu de façon très simple”, a indiqué le P. Federico Lombardi S.J., porte-parole du Saint-Siège : “Les prêtres et les pénitents étaient assis sur des chaises placées l’une à côté de l’autre le long de la colonnade.”

Les photos du pape François disponible lui aussi pour plus d’une heure de confessions a fait le tour du monde et des réseaux sociaux dès samedi.

Le pape François n’a pas oublié la confession qui a changé sa vie, à l’âge de 16 ans, le jour de la Saint-Matthieu, le 21 septembre 1953, à Buenos Aires (né en 1936, il allait avoir 17 ans le 17 décembre suivant). Il en a parlé à de nombreuses reprises : il a dit avoir fait « l’expérience de la miséricorde divine », et s’être senti « appelé », à l’instar de saint Ignace de Loyola et de saint Matthieu.

C’était aussi la fête du pape : son nom de baptême étant Jorge Mario, il est en effet sous la protection de saint Georges, martyr sous la persécution de l’empereur romain Dioclétien (+303), à Lydda (aujourd’hui Lod, en Israël).

De fait sa journée a commencé par une rencontre festive à la Maison Sainte-Marthe du Vatican où il a reçu un grand gâteau à l’effigie de saint Georges vainqueur du dragon.

Le pape s’est ensuite arrêté dans la petite salle jouxtant la Salle Paul VI, pour saluer les artistes et les témoins qui devaient parler le soir au Stade Olympique pour le Jubilé des ados : « une rencontre informelle », a indiqué Mgr Rino Fisichella, coordinateur du jubilé, avant d’ajouter : « Le pape a voulu remercier les plus jeunes et rappeler ce que l’on peut faire pour donner aux jeunes une vision positive de la vie », selon L’Osservatore Romano.

La rencontre a eu lieu en présence, précise la même source, de Gianfranco Rosi, auteur du documentaire « Fuocoammare », sur l’île de Lampedusa. Le pape a saisi l’occasion pour faire le lien entre sa première visite pastorale à Lampedusa et son voyage à Lesbos, invitant à diffuser dans l’opinion publique la « valeur » d’une « société sans frontières ».

Après s’être prêté à quelques photos-souvenirs, le pape s’est dirigé à pied vers la place Saint-Pierre pour les confessions.

Le pape a aussi adressé deux tweets aux jeunes à l’occasion de leur jubilé, sur son compte @Pontifex_fr :

« Chers jeunes, vos noms sont inscrits dans le ciel, dans le cœur miséricordieux du Père. Soyez courageux, à contre-courant ! »

« Chers jeunes, qu’avec la grâce de Dieu vous puissiez devenir des chrétiens authentiques et courageux, témoins d’amour et de paix. »

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!