Faire un don
Card. Turkson, désarmement nucléaire 10/11/2017, capture CTV

Card. Turkson, désarmement nucléaire 10/11/2017, capture CTV

Journée Mondiale de la Paix : «Devenons des promoteurs de l’avenir des peuples»

Le card. Turkson présente le message du pape pour le 1er janvier 2020

Le message du pape François pour la 53e Journée Mondiale de la Paix « indique que l’Église accompagne l’humanité dans sa mission de bonne coexistence et de bon dialogue pour la paix», déclare le cardinal Turkson. Il appelle à devenir « des promoteurs de l’avenir des peuples et de la terre », « armés d’espérance » : « Nous avons une espérance qui génère de l’énergie, qui stimule l’intelligence et donne à la volonté tout son dynamisme pour œuvrer pour la paix et la protection de la terre. »

C’est ce que le préfet du Dicastère pour le service du développement humain intégral a déclaré en intervenant à la conférence de presse présentant le message du pape intitulé « La paix, un chemin d’espérance : dialogue, réconciliation et conversion écologique » au Bureau de presse du Saint-Siège, le 12 décembre 2019.

Le cardinal Turkson explique que l’espérance de la paix sur terre se fonde sur un acte de foi : « L’essentiel, dit-il, est que ce n’est qu’avec l’aide de Dieu que l’homme peut accomplir cette immense tâche d’être un serviteur d’espérance et de paix sans crainte ! Parce que l’espérance ne signifie pas être naïf, mais accomplir un acte de foi en Dieu, Seigneur du temps, Seigneur de notre avenir aussi. »

À quelques jours de la célébration de la fête de Noël, le cardinal rappelle que « la naissance de Jésus – après avoir été annoncée par l’ange comme un événement de grande joie – a également été célébrée par les anges comme un événement de paix sur terre ». Il cite les paroles de saint Luc qui dit : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et sur la terre, paix aux hommes de bonne volonté » (Lc 2,14).

Le cardinal Turkson note que le Message pour la Journée mondiale de la paix 2020 « rappelle ce premier chemin de joie et de paix des bergers » et qu’il a « une orientation similaire : le chemin de la paix est un chemin d’espérance ».

Il ajoute que c’est ainsi que la « promesse » se réalise:  « La paix est une promesse faite par Dieu et réalisée dans l’histoire de l’humanité avec la venue et la mission de Jésus sur terre ».

Sur ce sujet, le préfet cite aussi le discours du pape émérite Benoît XVI prononcé devant les membres du gouvernement et les diplomates à Cotonou (2011), ou le pape a déclaré que « parler d’espérance signifie parler de l’avenir, et donc de Dieu ! ». Le pape Benoît a exhorté les politiciens à « ne pas priver » leurs « peuples d’espérance », à « ne pas amputer leur avenir en mutilant leur présent ». Le pape émérite, rappelle le cardinal Turkson, « a plutôt invité chacun à adopter une conduite éthique et intégrale et avec des prières, en tant que croyants, à travailler pour devenir des ‘serviteurs de l’espérance’ ».

Le cardinal Turkson souligne enfin que la paix ce n’est pas « une utopie » : « L’espérance du chemin de la paix, dit-il, n’est pas une utopie ou un vague rêve. C’est un élan vital et propulsif de la vie humaine et de son histoire. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel