Faire un don
Cinta Costera, Panama © Dicastère Laïcs, famille et vie

Cinta Costera, Panama © Dicastère Laïcs, famille et vie

JMJ Panama : les chiffres quinze jours avant l’ouverture

200 000 jeunes dont 1000 autochtones

Plus de 200 000 jeunes de 155 pays sont attendus pour la XXXIVe Journée mondiale de la jeunesse à Panama, prévus du 22 au 27 janvier. Un millier de jeunes autochtones des cinq continents participeront à leur JMJ spéciale (qui débutera trois jours plus tôt, du 16 au 19 janvier).

Tels sont les chiffres – en évolution – communiqués par Giancarlo Candanedo, porte-parole des JMJ, à Vatican News en italien le 8 janvier 2019.

« Comment nous préparons-nous? Tout d’abord par la prière, explique le porte-parole. Nous ne pouvons pas oublier qu’il s’agit d’un très gros défi pour un petit pays comme le nôtre. Le Saint-Père a voulu donner cette responsabilité non seulement au Panama, mais à l’ensemble de l’Amérique centrale et à tout son épiscopat. »

« Dimanche dernier, poursuit Giancarlo Candanedo, nous avons montré en public la papamobile réalisée par un groupe de Panaméens de la ville. » Une autre nouveauté : un chapelet fait par les familles pauvres de Bethléem sera inclus dans le kit du pèlerin. Un million et demi en ont été produits.

Le gouvernement du Panama a activement participé à la préparation de la Journée, souligne le porte-parole : « Pour la première fois dans l’histoire des JMJ, le gouvernement a créé une structure administrative capable de nous aider à organiser l’événement. Ils ont facilité les choses. C’est une aide pour l’Église. »

En ce qui concerne la participation de jeunes Italiens, ils seront nombreux, affirme Don Michele Falabretti, chef du bureau national du ministère de la Jeunesse de la Conférence épiscopale italienne : « Malgré les difficultés, nos chiffres ont dépassé les attentes : aux JMJ, participeront presque 1300 jeunes. Un nombre important, car aller à l’autre bout du monde en cette saison ce n’est pas facile. »

« Dans de nombreux diocèses, poursuit-il, par exemple, à Bologne, ils organisent des réunions qui coïncident avec les JMJ, au cours desquelles les jeunes peuvent célébrer et partager des moments de réflexion et de prière. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel