Faire un don

Jean Vanier à l’Unesco le 11 février, Journée mondiale du Malade

« Culpabilité : quelle issue possible ? »

ROME, Vendredi 6 février 2009 (ZENIT.org) – Comment se libérer du poids de la culpabilité ? Comment passer de l’emprisonnement de la culpabilité à une véritable liberté ? Et de quelle culpabilité s’agit-il ? Autant de questions qui seront soulevées, le 11 février prochain, Journée Mondiale des malades, lors d’une conférence-rencontre autour de Jean Vanier.

Jean Vanier est le Fondateur de l’Arche, une Fédération internationale regroupant plus de 134 communautés qui accueillent les personnes présentant un handicap mental, et co-fondateur de l’association internationale Foi et Lumière qui regroupe aujourd’hui près de 1.500 communautés dans 78 pays.

Cette conférence, qui aura lieu à l’Unesco, sur le thème : « Culpabilité : quelle issue possible ? », est une conférence grand public organisée par l’Office Chrétien des Handicapés (OCH), dans le cadre de ses grands « rendez-vous parisiens » de l’année 2008-2009.

 « Jean Vanier veut rejoindre chacun de nous là où nous en sommes, avec nos difficultés et nos blocages, pour trouver ensemble un chemin qui nous ouvre à la vie », précise l’OCH dans son communiqué en relevant que « nos sociétés riches ont développé une culture d’individualité et de réussite, une culture de compétition, où les forts sont honorés, et où on a pitié des faibles, où beaucoup perdent, où beaucoup sont victimes » et que cette culture de compétition « devient vite une culture de dépression ».

Dans le dernier numéro de la revue « Ombres et Lumière » de l’OCH, Jean Vanier aborde le thème de la « culpabilité », expliquant qu’il y a deux formes de culpabilité : « la culpabilité morale et la culpabilité psychologique qu’on appelle souvent la honte ».

Dans le premier cas, il cite l’exemple du jeune qui vole dans un supermarché. « Il est pris en flagrant délit. Coupable, il doit rendre ce qu’il a pris et peut-être devra-t-il être puni. Au mieux, on l’aidera à ne plus voler, à comprendre que son geste fait mal à lui-même et à l’autre », souligne-t-il. C’est la culpabilité morale.

Puis il cite le cas du jeune à qui les parents, déçus par leur enfant car il ne réussit pas comme ils l’espéraient, disent « Tu es nul… tu ne vaux rien… ». « Ces paroles peuvent l’enfoncer dans la certitude qu’effectivement, il ne vaut rien », explique Jean Vanier, et rester ancrées en lui durant toute sa vie d’adulte : c’est la culpabilité psychologique, « cachée au seuil de la conscience, prête à l’envahir au moindre échec, à la première humiliation ».

Ceci pour faire comprendre que, si dans le premier cas, la personne est amenée « à croire que son acte est mauvais mais que sa personne est bonne, dans le deuxième cas, elle est amenée à croire que « sa personne est mauvaise »

Ces deux notions, qui constitueront le cœur de sa conférence à l’Unesco, Jean Vanier les a également illustrées lors d’un entretien sur les ondes de radio Notre-Dame, en ajoutant que « la culpabilité est une lumière qui peut nous aider à avancer », mais « peut être aussi quelque chose qui nous enfonce dans un monde de ténèbres ».

A la journaliste qui évoquait avec lui les raisons profondes de ce « sentir coupable » qui concerne tout le monde, que l’on soit touché ou non par le handicap, Jean Vanier a répondu : « C’est vrai que beaucoup de gens ont un sentiment de culpabilité. « Je n’aime pas assez mon mari, je n’aime pas ceci, etc. », mais ce sentiment constitue, selon lui, une lumière, « une lumière pour nous aider à avancer, pas à s’arrêter », car « le danger, quand il n’y a plus de culpabilité, c’est qu’on s’enfonce dans ce monde de ‘non amour’ ».

Autant de points sur lesquels Jean Vanier reviendra plus en détails durant sa conférence, attendue comme « un moment exceptionnel d’enrichissement et de réflexion «, « une occasion unique pour mieux se connaître » et ainsi « approfondir sa relation à l’autre », comme le souligne en particulier le Secours catholique dans son appel à participation.

Pour tout renseignement concernant la conférence-rencontre de Jean Vanier : http://www.och.asso.fr/

Isabelle Cousturié

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel