Faire un don

Italie : un séminariste en fin de vie ordonné prêtre

« Tu me donneras ta première bénédiction », lui dit le pape François

« Aujourd’hui je me sens porté sur les épaules du Christ : quand je serai prêtre, je porterai l’étole avec le Christ, pour le salut du monde » : c’est le témoignage de Salvatore Mellone, diacre de Barletta – dans la région italienne des Pouilles – 38 ans, ordonné prêtre ce jeudi 16 avril, à 16h, à son domicile, alors qu’il est atteint d’une maladie en stade terminal.

Selon le diocèse, dans la journée du 14 avril, Salvatore a reçu un appel téléphonique du pape François qui lui a dit, entre autres : « ta première bénédiction en tant que prêtre, c’est à moi que tu la donneras ». Une information que le P. Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, n’a pas confirmée ni démentie.

Dans une lettre au diocèse, l’archevêque Mgr Giovanni Battista Pichierri précise avoir consulté la Congrégation pour le clergé, qui a confirmé son intention de procéder à cette ordination sacerdotale.

Le jeune homme avait manifesté à l’archevêque « son très vif désir de pouvoir couronner son cheminement vocationnel par l’ordination sacerdotale ; un seul jour comme prêtre serait pour lui la réalisation du projet de Dieu sur sa personne », explique un communiqué de l’archidiocèse et du Séminaire pontifical de Molfetta.

A.K.

Communiqué de l’archidiocèse et du séminaire

« Salvatore Mellone, de la communauté paroissiale du Très Saint Crucifix de Barletta, a commencé son parcours vocationnel à la propédeutique du Séminaire pontifical régional de Molfetta pendant l’année scolaire 2011-2012. Avant d’entrer au séminaire, à 34 ans, il avait connu une expérience professionnelle à Bolzano, à l’Institut des Marcellines. Sa formation chrétienne, initiée dans sa famille très unie et religieuse, s’est poursuivie pendant ses années d’adolescence dans la paroisse Sainte Marie-des-Anges à Barletta. Son engagement ecclésial, devenu plus important avec les années et s’est toujours révélé intense, l’a conduit à un discernement à la vocation sacerdotale qui s’est consolidée en quelques années. Parmi ses compagnons d’études, sa personnalité s’est révélée par sa vie de prière constante, son engagement culturel toujours prêt à approfondir et sa grande sensibilité aux problèmes du monde contemporain, qui s’est concrétisée dans son engagement dans le journalisme (en juin 2014, il a été inscrit à l’ordre des journalistes, collaborant par ailleurs au mensuel d’information ‘La Stadera’). En 2009, il a publié le recueil de poésies ‘Le scaglie intorno’ (Les paillettes alentour) Albatros-Il Filo et en 2013 il a publié avec un camarade de séminaire, Vincenzo di Gregorio, l’ouvrage intitulé ‘L’umanità libera sorride a Dio. Agorà e Parola’ (L’humanité libre sourit à Dieu. Agora et Parole) (Éditions du Tau). Toujours disponible pour aider ses frères, il a été un point de repère constant et discret dans la communauté).

À la fin de son discernement vocationnel au bout de deux années, en juin dernier, Salvatore a commencé à avoir des problèmes de santé et on lui a diagnostiqué une néoplasie à l’œsophage. À partir d’octobre 2014, il s’est soumis à des soins intensifs qui ne l’ont jamais détourné de son chemin de formation, de sorte qu’il a obtenu l’approbation pour être candidat à l’admission au diaconat et à la prêtrise ; son admission a été célébrée le 26 décembre 2014, dans la paroisse du Très Saint Crucifix de Barletta. Ses conditions de santé se sont aggravées et il a exprimé son désir d’achever ce parcours de formation si singulier, en répondant à la vocation à laquelle il se sent appelé et à laquelle l’Église l’a déclaré apte : le sacerdoce. Après une évaluation attentive, avec l’accord du Séminaire régional qui a suivi sa formation, y compris pendant les mois de la maladie, Mgr Giovanni Battista Pichierri, archevêque de Trani-Barletta-Bisceglie-Nazareth, ayant consulté la Congrégation pour le clergé, a décidé de l’ordonner diacre et prêtre dans les prochains jours, recourant aux prérogatives que le droit canonique reconnaît aux évêques en matière d’ordre sacré.

Les motivations de Salvatore ne peuvent pas se réduire simplement à un désir personnel de devenir prêtre, mais elles sont soutenues et confirmées par un discernement attentif de son appel qu’il a senti confirmé en lui, même pendant la maladie. La souffrance lui a fait percevoir une communion plus profonde au mystère du Christ, par une charité au service des personnes les plus souffrantes. Il a dit lui-même au moment de la demande « aujourd’hui je me sens porté sur les épaules du Christ : quand je serai prêtre, je porterai l’étole avec le Christ, pour le salut du monde. Célébrer ne serait-ce qu’une seule Eucharistie sera pour moi une participation réelle au sacerdoce du Christ ». Les motivations qui ont poussé Mgr Pichierri à l’ordonner ont été : le couronnement d’un cheminement sérieux et cohérent, y compris dans la maladie, et l’édification du peuple de Dieu et des prêtres et séminaristes, qui peut provenir de ce témoignage d’une vocation particulière. »

Lettre de l’archevêque aux prêtres et à la communauté diocésaine

« D’un cœur profondément ému et déchiré, je vous informe que le séminariste Salvatore Mellone, de la paroisse du Très Saint Crucifix de Barletta, élève du séminaire régional de Molfetta, est en stade terminal d’une grave maladie. Il m’a exprimé son très vif désir de pouvoir couronner son cheminement vocationnel par l’ordination sacerdotale ; un seul jour comme prêtre serait pour lui la réalisation du projet de Dieu sur sa personne. Même pendant sa maladie, Salvatore a vécu avec intensité sa préparation au sacerdoce, c’est pourquoi, dans l’exercice de mes droits et devoirs d’évêque, je considère opportun de l’ordonner prêtre, pour rendre gloire à la Très Sainte Trinité et pour l’édification de notre presbyterium et du peuple de Dieu. J’ai auparavant consulté la Congrégation pour le clergé qui a confirmé mon intention de procéder à son ordination sacerdotale ; le recteur du Séminaire régional de Molfetta a aussi donné un avis favorable à son sujet ; et les prêtres diocésains que j’ai pu entendre m’ont conforté par leur approbation. Salvatore recevra les ministères de lecteur et d’acolyte le 14 de ce mois à 16 heures, l’ordre sacré du diaconat le lendemain et l’ordination sacerdotale le 16 avril à 16 heures, au cours de célébrations eucharistiques à son domicile. Reconnaissants envers le Seigneur pour ce témoignage de foi et d’amour vécu par Salvatore dans la souffrance unie au sacrifice rédempteur de Jésus-Christ grand prêtre, je vous invite à vous unir à ma prière pour le nouvel ordinand, en acceptant le mystérieux dessein de Dieu qui ne nous est pas toujours compréhensible. »

Traduction de Zenit, Constance Roques

About Redaction

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel