Italie : intégration européenne et migrations

M. Mario Monti prend congé

L’intégration européenne et les migrations ont été à l’ordre du jour de la rencontre entre le pape François et l’ancien président du Conseil italien Mario Monti.

Le pape a en effet reçu M. Monti, et son épouse en fin d’après-midi vendredi 26 avril, à la maison Sainte-Marthe. C’était une visite de congé: le président de la République M. Giorgio Napolitano a chargé M. Enrico Letta de former un nouveau gouvernement qui succèdera à celui de M. Monti.

La rencontre, qui a duré une vingtaine de minutes, est qualifié de « très cordiale » par un communiqué du Saint-Siège.

Les conversations ont porté sur la situation politique italienne, l’intégration européenne et la question des migrations, indique la mêm source.

M. Monti a souligné que son père était né en Argentine, à Luhan, qui le plus important sanctuaire marial du pays.

Il a offert au pape un coffret de trois stylos aux trois couleurs du drapeau italien – un vert, un blanc, un rouge – ainsi que deux livres.

Le pape lui a offert un livre dédicacé rassemblant les premiers discours du pontificat, une série de monnaies du Vatican et un chapelet.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!