Iran : les religions appelées à dialoguer, par le card. Turkson

« La gloire de Dieu, c’est la paix et la justice sur la terre »

Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, WIKIMEDIA COMMONS - Missmarple76

Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, WIKIMEDIA COMMONS - Missmarple76

Les religions sont appelées à « dialoguer » pour construire la paix et la justice dans le monde, déclare le cardinal Turkson.

Le cardinal Peter Turkson, président du Conseil pontifical Justice et Paix, est intervenu lors d’un congrès organisé en Iran, rapporte Radio Vatican. Il a parlé sur le thème : « La Gloire de Dieu, c’est la paix et la justice sur la terre », lors d’un congrès sur le rôle des religions dans la construction de la paix et de la justice dans le monde, samedi 6 février à Qom, à quelque 150 kilomètres au sud-ouest de Téhéran. Une visite importante, quelques jours après celle du président iranien Hassan Rohani, à Rome.

« Puisque la majorité des habitants de notre planète sont croyants, cela devrait (…) pousser les religions à dialoguer entre elles pour construire des réseaux de respect et de fraternité », a déclaré le cardinal Turkson.

Le cardinal ghanéen a rappelé les cinq piliers de la paix et de la justice : « la dignité humaine, la justice, l’unité et la fraternité de la famille humaine, le bien commun, et la destination universelle des biens de la terre ».

L’Église catholique, a-t-il précisé, s’adresse à « tous les hommes de bonne volonté », comme le dit le texte de l’Évangile de Luc, et comme l’a répété l’encyclique « La paix sur la Terre » (Pacem in terris) de saint Jean XXIII : « La Bible n’offre pas d’autre moyen à la croissance de la famille humaine que la fraternité », et tout meurtre peut être donc considéré comme un « fratricide ».

Le président du Conseil pontifical Justice et Paix a appelé les musulmans et les chrétiens à partager leur responsabilité dans le soin de la « maison commune », « dans la richesse de nos différences, de notre morale commune et de nos principes spirituels ».

Il a salué la parution l’été dernier de la Déclaration islamique sur le changement climatique qui exprime la même inquiétude pour la « sauvegarde de la maison commune » que l’encyclique du pape François Laudato si’ publiée en juin 2015.

Le cardinal Turkson a aussi rappelé que « l’usage prudent des technologies, l’organisation du travail, la distribution du capital et de la dette, les stratégies d’investissement, la gestion responsable des migrations humaines et le respect des souverainetés nationales » devaient être au service de la « destination universelle des biens» et non pas créer « des frustrations et des rivalités ».

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!