Faire un don

Irak : le pape n’oublie pas les populations persécutées

« Faites vite ! », demande le card. Filoni à la communauté internationale

Le pape poursuit son voyage apostolique en Corée du Sud (13-18 août 2014) mais une partie de son cœur reste en Irak, comme le montrent les tweets qu’il publie régulièrement sur @Pontifex_fr: « N’oublions pas le cri des chrétiens et de toutes les populations persécutées en Irak », écrit-il ce 16 août.

Hier, 15 août, il s’attristait : « Mon cœur saigne quand je pense aux enfants d’Irak. Que la Vierge Marie, notre Mère, les protège. » ; « Je remercie tous ceux qui aident courageusement nos frères et nos sœurs en Irak », écrivait-il le 13 août.

Le 10 août, il publiait trois tweets dans la journée : « Un appel à toutes les familles : au moment de la prière, rappelez-vous de ceux qui sont contraints d’abandonner leurs maisons en Irak. » ; « Les nouvelles qui viennent d’Iraq nous font mal. Seigneur, enseigne-nous à vivre en solidarité avec les frères qui souffrent. » ; « Les personnes privées de maison en Irak dépendent de nous. J’invite chacun à prier et, ceux qui le peuvent, à offrir une aide concrète. »

De même le 9 août : « La violence ne se vainc pas par une autre violence. Donne la paix, Seigneur, à notre temps ! #prayforpeace » ; « Je demande à la communauté internationale de protéger toutes les victimes de la violence en Irak. » ; « Je demande à toutes les paroisses et communautés catholiques de consacrer une prière spéciale, cette fin de semaine, aux chrétiens irakiens. »

Et le 8 août : « Seigneur, nous te prions de soutenir ceux qui, en Irak, sont privés de tout. #PrayForPeace » ; « Je vous prie de consacrer, aujourd’hui, un moment à la prière pour tous ceux qui sont contraints de quitter leur maison en Irak. » ; « Je demande à tous les hommes de bonne volonté de s’unir à mes prières pour les chrétiens irakiens et pour toutes les communautés persécutées. »

De même, lors de sa conférence de presse quotidienne, le P. Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, donne toujours des détails sur la mission en cours du cardinal Fernando Filoni, envoyé personnel du pape en Irak.

Le cardinal, qui était aujourd’hui à Duhok, poursuivant ses visites des camps de réfugiés chrétiens et yézidis et ses rencontres avec les responsables politiques du Kurdistan irakien, confie sa préoccupation au micro de Radio Vatican : « la région n’a pas les moyens suffisants pour supporter cette situation ; certains camps sont dans une situation très dramatique d’un point de vue psychologique et moral. Chez les yézidis, les anciens pleurent car ils ne voient plus d’avenir pour leur terre, leur culture, leur tradition… ».

Il se fait leur voix sur la scène internationale : « Faites-vite ! [Les minorités] souffrent et auraient besoin urgemment d’entendre une parole de la communauté internationale en leur faveur. Ils ont été un peu trop longtemps oubliés ! ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel