Irak: l’Organisation pour la coopération islamique condamne les violences contre les chrétiens

Un crime qui ne peut pas être tolérée

L’Organisation pour la coopération islamique (OIC) a condamné, le 21 juillet, les violences contre les chrétiens en Irak.

Le secrétaire général de l’OIC, Iyad Ameen Madani, a en effet condamné les actes du « groupe terroriste » de « l’Etat islamique » « contre les citoyens chrétiens d’Irak à Mossoul et Ninive y compris la déportation forcée sous menace de mort ».

Il a ajouté que « cette déportation forcée est un crime qui ne peut pas être toléré » et que les pratiques de « n’ont rien à voir avec l’islam et ses principes qui appelle à la justice, la gentillesse, à la droiture, la liberté religieuse et la coexistence ».

« De telles atrocités contredisent aussi, ajoute le communiqué, les principes de l’OIC qui appelle à la promotion d’une culture de tolérance et d’amitié parmi les nations et les peuples. »

Le Secrétaire général a dit la disponibilité de l’OIC pour apporter l’aide humanitaire nécessaire aux populations déplacées jusqu’à ce qu’il leur soit possible de revenir chez elles.

L’Osservatore Romano en italien du 24 juillet signale cette déclaration, publiée en anglais.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!