Grande Bretagne: Le recours à l’objection de conscience à propos de la pilule RU486

ROME, Mardi 16 juillet 2002 (ZENIT.org) – Dans un article intitulé « Législateurs et médecins devant la pilule RU486 », le quotidien italien L’Avvenire, d’inspiration catholique, évoque la légitimité de l’objection de conscience.

L’article se fonde sur la récente décision du gouvernement britannique de distribuer la pilule abortive RU 486 dite « pilule du lendemain », aussi chez les conseillers familiaux.

Pour le quotidien italien, cette utilisation de la pilule revient à supprimer une vie, même précoce, et par conséquent, dans ce cas aussi se pose la question de l’objection de conscience de la part des personnes travaillant dans le domaine médical.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!