Faire un don

Garde suisse pontificale : le pape François reçoit les 32 nouvelles recrues

Le pape François reçoit les 32 nouvelles recrues de la Garde suisse pontificale qui prêteront serment mercredi 6 mai. Il brosse le portrait robot du Garde suisse: un homme « qui cherche à suivre le Seigneur Jésus ».

Un Garde suisse « cherche vraiment à suivre le Seigneur Jésus », déclare le pape François.

Le pape a en effet reçu la Garde suisse pontificale à l’occasion de la prestation de serment de 32 nouvelles recrues, lundi matin 4 mai, dans la salle Clémentine du Palais apostolique du Vatican.

Le pape estime qu’« un Garde suisse est une personne qui cherche vraiment à suivre le Seigneur Jésus et qui apprécie particulièrement l’Église, c’est un chrétien avec une foi authentique ».

 

L’Evangile à portée de main

Il les a appelés à «  vivre chaque jour la lecture de l’Évangile », en ajoutant : « Ce que je dis à tous, je vous le dis: gardez toujours à portée de main un petit Évangile, lisez-le dès que vous avez un moment de calme. »

Le pape François a avoué que la Garde Suisse lui inspirait  une « amitié », « fondée sur l’amour du Christ ». Il s’est expliqué en citant l’Évangile de saint Jean : « Nul n’a plus grand amour que celui-ci : donner sa vie pour ses amis ». Il a a rappelé que des Gardes suisses ont répondu à cet appel et ont donné leurs vies pour défendre le pape.

Le service des Gardes n’est pas facile, « c’est un défi », a reconnu le pape. Il a dit apprécier la « gentillesse » et la « compétence » avec lesquelles les gardes accueillent les pèlerins.

Le pape François a aussi remercié les Gardes pour leur prière et il a souligné qu’il priait aussi pour eux et pour leurs proches.

Le serment de nouvelles recrues a eu lieu au jour anniversaire du massacre de mai 1527 où 147 gardes sont morts pour protéger la fuite du pape Clément VII devant les troupes de Charles Quint.

 

La prestation de serment

Un concert a eu lieu ce mardi matin 5 mai au Quartier Suisse. Les vêpres seront présidées par Mgr Jean-Marie Lovey, évêque de Sion.

Demain, mercredi 6 mai, la journée commencera par la messe présidée par le cardinal secrétaire d’Etat Pietro Parolin dans la basilique Saint-Pierre.

En début de soirée, les nouvelles recrues prêteront serment sur le drapeau de la Garde, dans la cour Saint-Damase du Palais apostolique, en présence de nombreux représentants de la Curie romaine et du Corps diplomatique, et d’une délégation officielle du Canton du Valais qui célèbre cette années le bicentenaire de sa fondation.

L’abbaye de Saint-Maurice, située dans ce canton, célèbre quant à elle les 1500 ans de sa fondation, comme le pape l’a souligné en recevant les évêques en visite ad limina.

Le pape François sera représenté par le substitut de la Secrétairerie d’Etat, Mgr Angelo Becciu.

Cette audience accordée aux Gardes est une deuxième intervention du pape auprès de la Garde Suisse en quelques jours : vendredi 1er mai, le pape François est venu par surprise pour assister à un « acte militaire » à l’occasion de la cérémonie d’inauguration et de bénédiction du nouveau drapeau de la Garde Suisse, rapporte Radio Vatican.

Il a félicité le lieutenant-colonel Christoph Graf, nouveau commandant de la Garde nommé le 7 février dernier en lui rappelant que commander, dans l’Evangile, signifie servir. 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel