Faire un don
Journée mondiale pour l'alimentation 2017, FAO © L'Osservatore Romano

Journée mondiale pour l'alimentation 2017, FAO © L'Osservatore Romano

FAO: «L’amour doit amener à vaincre la faim», par Mgr Chica

Un écho au discours du pape François

Dans son discours au siège de la FAO, le pape François a expliqué que « l’amour doit amener à vaincre vraiment la faim, à mettre fin à toutes ces migrations forcées où les gens fuient parce qu’ils n’ont pas le pain quotidien à apporter à leurs enfants », souligne Mgr Fernando Chica Arellano, observateur permanent du Saint-Siège à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Au micro de Radio Vatican en italien, il qualifie du « courageux » et d’« original » le discours du pape prononcé au siège de la FAO à Rome, lundi 16 octobre 2017, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation, sur le thème : « Changer l’avenir de la migration. Investir dans la sécurité alimentaire et dans le développement rural ».

« Le pape a parlé de la charité et de l’amour comme des clés de la « relation internationale », souligne Mgr Chica Arellano : « L’amour n’est pas un mot intimiste, ce n’est pas un sentiment ‘théorique’ ».

« C’était un discours courageux avec ‘les pieds sur terre’, un discours très original, estime Mgr Chica Arellano, car le pape a fait un grand appel à la communauté internationale pour que le mot « amour» apparaisse dans les relations internationales. »

L’observateur permanent du Saint-Siège auprès de la FAO apprécie l’expression du pape « la faim n’est pas une maladie incurable » : « Le pape l’a bien dit, souligne-t-il, ce n’est pas une maladie incurable. La faim est la source de nombreuses maladies, mais elle peut être vaincue. Nous avons besoin d’une seule chose : le vouloir. Il manque la volonté. À défaut, la faim continuera d’être un fléau qui piétine tout le monde, en particulier les plus pauvres. »

Le discours du pape, affirme Mgr Chica Arellano, est « un grand appel pour passer des mots aux œuvres. Il est temps d’agir avec amour, en recherchant le bien-être de tout le monde, pas seulement celui d’un petit groupe ».

« La faim est souvent une arme de guerre, déclare aussi Mgr Chica Arellano, c’est vraiment une chose effrayante. Pour mettre fin à la faim, nous avons besoin d’investir dans la paix. Avec la paix, vous pouvez tout réaliser. La paix est comme un aimant qui attire de nombreux biens ; la guerre est un aimant qui attire beaucoup, beaucoup de malheurs. »

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel