Etats-Unis : Junipero Serra canonisé en septembre 2015

Annonce du pape dans l’avion de Colombo à Manille

Le bienheureux Junipero Serra, prêtre missionnaire en Amérique du Nord, sera canonisé par le pape François en septembre 2015 : le pape l’a annoncé lui-même dans l’avion qui le conduisait de Colombo à Manille, seconde étape de son 7e voyage international en Asie, hier, 15 janvier 2015.

« En septembre, aux États-Unis, par la grâce de Dieu, je procéderai à la canonisation de Junipero Serra, car il a été l’évangélisateur des États-Unis », a-t-il annoncé durant une conférence de presse avec les journalistes présents à bord.

Le pape a évoqué entre autres la canonisation de Joseph Vaz, qu’il venait de célébrer la veille, 14 janvier à Colombo : avant son voyage, il avait approuvé un vote pour sa canonisation en dispensant du deuxième miracle, nécessaire, après la béatification, le 17 septembre 2014.

« C’est la méthodologie équipollente, prévue par le droit de l’Église », a-t-il expliqué : « elle est utilisée quand un homme ou une femme sont bienheureux depuis très longtemps, et qu’il existe une vénération du peuple de Dieu, c’est-à-dire que, de fait, ils sont vénérés comme des saints : on ne fait pas le procès sur le miracle. »

Rappelons que les canonisations « équipollentes » sont possibles à trois conditions : un culte déjà ancien ; une renommée de miracles accomplis par le saint ; et leur transmission au cours des siècles par des historiens ‘dignes de foi’.

Le pape a rappelé que le procès d’Angèle de Foligno « a été fait ainsi, elle a été la première » sous son pontificat. « Ensuite j’ai choisi de canoniser des personnes qui ont été de grands évangélisateurs et de grandes évangélisatrices : d’abord Pierre Favre, qui a été un évangélisateur de l’Europe. On peut dire qu’il est mort dans la rue, alors qu’il évangélisait en voyageant à 40 ans », a-t-il ajouté.

« Et puis il y a eu les évangélisateurs du Canada, François de Laval et Marie de l’Incarnation : tous deux sont pratiquement les fondateurs de l’Église dans ce pays, lui comme évêque, elle comme religieuse. Et José de Anchieta, du brésil, fondateur de Sao Paulo… puis Joseph Vaz, ici, comme évangélisateur du Sri lanka », a poursuivi le pape.

La prochaine canonisation de Junipero Serra se situe dans la même optique : « Ce sont des figures qui ont fait une grande évangélisation et qui sont en harmonie avec la spiritualité et la théologie de l’exhortation Evangelii gaudium. C’est pourquoi j’ai choisi ces figures. »

Le pape est attendu en septembre prochain aux États-Unis dans le cadre de la Rencontre mondiale des familles (22-27 septembre 2015) à Philadelphie.

Lors de l’angélus qui concluait l’Année de la foi, le 24 novembre 2013, solennité du Christ Roi de l’Univers, le pape avait évoqué la mémoire du bienheureux Junipero Serra : « En cette journée, notre pensée reconnaissante va aux missionnaires qui, au cours des siècles, ont annoncé l’Évangile et ont répandu la semence de la foi dans de nombreux endroits du monde; parmi eux le bienheureux Junípero Serra, missionnaire franciscain espagnol, dont c’est le troisième centenaire de la naissance. »

Avec une traduction de Constance Roques

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!