Faire un don

Education : le pape souligne les « nombreuses possibilités du coeur humain »

« Je ne veux pas que l’humanité se suicide »

« Dieu a semé dans le cœur humain de nombreuses possibilités », affirme le pape François au réseau éducatif mondial Scholas Occurrentes, qu’il encourage à poursuivre ses initiatives en faveur des jeunes les plus défavorisés.

En recevant les responsables mardi dernier, 21 avril, à Sainte-Marthe, le pape a dénoncé les conditions de vie de ces jeunes : « De nos jours, un jeune voit comme quelque chose de normal le fait de mourir de faim, d’être malade, de voler, de tuer, de vivre en bande. C’est ce qui est proposé dans certains secteurs de la société : travailler pour le trafic de drogue. »

Pour le pape, « c’est un chemin vers le suicide : suicide moral, suicide existentiel. Je ne veux pas que l’humanité se suicide… Beaucoup de jeunes sont victimes de toute cette violence et de cette pauvreté ».

Il a salué les initiatives de Scholas Occurrentes – basé à Rome selon son souhait, au sein de l’Académie pontificale des sciences – comme « un projet et une promesse » : « Je vous remercie et je suis admiratif de votre humanité, de votre humanisme. Votre travail est réellement créatif face à un système éducatif qui n’a pas la capacité de réagir. Il y a des exceptions, mais en général, pour ce que je connais de l’Amérique latine, et un peu de l’Afrique, on est incapable de réagir. »

« Dieu a semé dans le cœur humain de nombreuses possibilités et quand une société cache Dieu et ne met pas la personne humaine au centre, nous finissons dans la culture du déchet », a-t-il ajouté.

Le pape a souhaité des propositions qui « ouvrent des horizons », citant particulièrement celle de « l’éducation des trois langages coordonnés : le langage de l’esprit, le langage du cœur et le langage de la main ».

Avec une traduction de Constance Roques

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel