Faire un don

« Donne-moi aussi tes péchés »

Homélie du 16 décembre 2014

« Donne-moi aussi tes péchés » : celui qui a tout donné à Dieu, sauf ses péchés, n’a pas encore tout donné et il n’est pas encore « humble et repenti », déclare le pape François lors de la messe de ce mardi matin, 16 décembre 2014, à Sainte-Marthe.

En commentant la première lecture – « Je laisserai chez toi un peuple pauvre et petit ; il prendra pour abri le nom du Seigneur. » (So 3,1-2.9-13) – le pape a souligné les « trois caractéristiques » auxquelles l’Église est appelée : « humilité, pauvreté, confiance dans le Seigneur ».

Elle doit être « un peuple humble, dont les richesses sont la foi dans le Seigneur, la confiance dans le Seigneur : c’est la voie de l’Église… ».

Au contraire, ceux qui sont « fermés », qui « n’écoutent pas, n’acceptent pas la correction, ne font pas confiance » ne « peuvent recevoir le Salut ».

Pour le pape, il ne suffit pas de se sentir “pur” parce que l’on va à la messe : « Si tu n’écoutes pas le Seigneur, que tu n’acceptes pas la correction et ne Lui fais pas confiance, ton cœur n’est pas vraiment un cœur repentant ».

Il a invité à avoir le courage d’ouvrir son cœur à Dieu sans réserve, comme dans l’histoire de ce saint : « Il écoutait le Seigneur, il faisait tout selon sa volonté, il donnait tout au Seigneur qui lui dit : « Il manque encore une chose que tu ne m’as pas donnée ». Le pauvre était si bon, il répondit : « Mais, Seigneur, qu’est-ce que je ne t’ai pas donné ? Je t’ai donné ma vie, je travaille pour les pauvres, je travaille pour la catéchèse… » – « Il y a quelque chose que tu ne m’as pas encore donné ».- « Quoi, Seigneur ? » – « Tes péchés. » »

« Quand nous serons en mesure de dire au Seigneur : « Seigneur, voilà mes péchés – non pas ceux de l’autre, ce sont les miens… Prends-les et ainsi je serai sauvé » – quand nous serons capables de faire cela, nous serons ce beau peuple, « peuple humble et pauvre », qui se confie dans le nom du Seigneur », a-t-il conclu.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel