Faire un don
Pope Francis during today's Mass in Santa Marta

PHOTO.VA - OSSERVATORE ROMANO

Dieu veille sur les justes, homélie

Messe à Sainte-Marthe

« Le Seigneur veille sur le chemin des justes », affirme le pape François.

Ces paroles du psaume étaient au cœur de l’homélie prononcée ce jeudi 8 octobre par le pape en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe du Vatican.

« Nous ne voyons pas maintenant les fruits de ces gens qui souffrentde ces gens qui portent la croix, comme nous ne voyions pas le Vendredi Saint et le Samedi Saint les fruits du Fils de Dieu crucifié et de ses souffrances, a dit le pape, mais « le Seigneur veille sur le chemin des justes, et le chemin des méchants se perdra ».

Le pape a posé la question: pourquoi les gens mauvais prospèrent-ils tandis que des bons souffrent ?  « Combien de fois avons-nous vu cette réalité chez de mauvaises personnes, chez les personnes  qui font du mal et qui semblent aller bien, s’est interrogé le pape, elles sont heureuseselles ont tout ce qu’elles veulent, elles ne manquent de rien. Pourquoi, Seigneur? »

La réponse se trouve dans le texte du psaume d’aujourd’hui. Le Christ « veille sur des justes » : « Heureux est l’homme qui n’entre pas au conseil des méchants » et qui « se plaît dans la loi du Seigneur ». 

« Et qu’est-ce que le psaume dit des méchants ? De ceux de qui nous pensons qu’ils vont bien? », a demandé le pape en citant le psaume 1 : « Tel n’est pas le sort des méchants. Mais ils sont comme la paille balayée par le vent. Le Seigneur veille sur le chemin des justes, mais le chemin des méchants se perdra. »

Il a illustré ce propos en commentant la parabole d’un homme riche et du pauvre Lazare : « Il est curieux, a dit le pape, que cet homme n’a  pas de nom. Il y a juste un adjectif: il est riche ».

« Les méchants, dans le Livre du Souvenir de Dieu, n’ont pas de noms. Ils n’ont pas de noms, seulement des adjectifs. Au contraire, ceux qui tentent d’aller sur le chemin du Seigneur seront avec son Fils, qui a le nom, Jésus Sauveur. Mais un nom difficile à comprendre », a conclu le pape.

 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel