Crucifix : Nous devons conserver les signes de notre foi

Déclaration du cardinal Bertone

ROME, Jeudi 5 Novembre 2009 (ZENIT.org) – « Cette Europe du troisième millénaire ne nous laisse que les citrouilles » d’Halloween et « nous enlève les symboles les plus chers ».

C’est ce qu’a affirmé le cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’Etat, en commentant la sentence de la Cour des droits de l’homme de Strasbourg exigeant le retrait des crucifix dans les salles de classe.

Ses propos ont été publiés dans L’Osservatore Romano, le 5 novembre.

« C’est vraiment une perte. Nous devons chercher de toutes nos forces à conserver les signes de notre foi pour celui qui croit et celui qui ne croit pas », a-t-il ajouté.

Le cardinal Bertone a aussi exprimé son « appréciation » concernant le recours que le Gouvernement italien projette de déposer contre la cour européenne.

La croix « est un symbole d’amour universel, non pas d’exclusion mais d’accueil ». « Je me demande si cette sentence est un signe de raison ou non », s’est-il enfin demandé.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!