Faire un don
Jean Vanier, L'Arche © jean-vanier.org

Jean Vanier, L'Arche © jean-vanier.org

Le pape François a téléphoné à Jean Vanier la semaine dernière

Hommage dans l’avion de Rome

Le pape François « a été informé du décès de Jean Vanier », fondateur de la communauté de l’Arche : « il prie pour lui et pour toute la communauté », a indiqué le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège Alessandro Gisotti, dans un tweet, ce 7 mai 2019. Le pape l’avait rencontré au Vatican en mars 2014.

Dans l’avion de Skopje à Rome, mardi soir, le pape a confié à la presse qu’il avait téléphoné à Jean Vanier et il lui a rendu un long hommage, comme en témoigne une vidéo de Kto: « J’étais au courant de sa maladie. Sœur Geneviève Jeanningros me tenait au courant; Je lui ai téléphoné la semaine dernière. Il m’a écouté mais il ne pouvait quasiment pas parler. Je voudrais exprimer ma gratitude pour son témoignage. un homme qui a su lire l’exigence chrétienne à partir du mystère de la mort, de la croix, de la maladie, du mystère de ceux qui sont dévalorisés, mis au rebut dans le monde. Il n’a pas seulement travaillé pour les laissés-pour-compte, mais aussi pour ceux qui, avant de naître, peuvent être condamnés à mort. Il a dépensé sa vie comme cela. Simplement, merci à lui et merci à Dieu de nous avoir donné cet homme et son grand témoignage. »

Jean Vanier est mort dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 90 ans, à la Maison Jeanne Garnier à Paris (France). Le Canadien y était entré en soins palliatifs, quelques jours plus tôt.

« Nous avons la grande tristesse de vous annoncer le décès de Jean Vanier. Il s’est éteint paisiblement aujourd’hui mardi 7 mai à 2h10 à Paris entouré de quelques proches », indique un tweet de l’Arche.

« Ces derniers jours, tout en restant très présent, il avait rapidement décliné », peut-on lire dans un communiqué : « Jean a eu une vie d’une immense fécondité. Nous voulons d’abord rendre grâce pour cela. »

Dans son dernier message, il y a quelques jours, il disait : « Je me sens profondément en paix et dans la confiance. Je ne sais pas de quoi mon futur sera fait, mais Dieu est bon et quoiqu’il arrive, ce sera pour le mieux. Je suis heureux et dis merci pour tout. Du fond du cœur, mon amour pour chacun de vous. »

D’après sa biographie publiée par l’Eglise catholique en France, Jean Vanier est né le 10 septembre 1928, avant dernier d’une fratrie de cinq enfants. Alors qu’il se destinait à une carrière militaire –comme son père- il quitta tout à l’âge de 22 ans sentant une attirance grandissante pour un cheminement spirituel.

En septembre 1950, il rejoignit l’Eau vive, un centre de formation théologique pour laïcs. Il s’y installa afin de suivre des études en vue de devenir prêtre. En 1964 alors qu’il visitait un asile psychiatrique dans le sud de la banlieue parisienne, il fut touché par la détresse de deux personnes internées : Raphaël Simi et Philippe Seux. Jean Vanier décida de s’installer et de vivre avec eux. C’est en juillet 1964 qu’il trouva une maison à Trosly-Breuil (Oise), c’est le début de l’Arche.

Aujourd’hui, l’Arche accueille plus de 1 200 personnes en situation de handicap mental au sein de 33 communautés reconnues comme des établissements médico-sociaux. La fédération internationale de l’Arche est quant à elle présente dans 38 pays avec 154 communautés sur les 5 continents.

Jean Vanier fut également à l’origine de plusieurs autres mouvements. En 1968, suite à la prédication d’une retraite qu’il fit à Toronto, naquit le Mouvement « Foi et Partage » qui propose des retraites rassemblant religieux, laïcs mais aussi des personnes avec un handicap.

Cette même année, Jean Vanier et Marie-Hélène Matthieu organisent un premier pèlerinage-rencontre pour des personnes ayant un handicap mental. Ils renouvelèrent l’expérience à Pâques 1971. À cette occasion se déroula le premier pèlerinage « Foi et Lumière » à Lourdes. Rassemblant 12 000 pèlerins de 15 pays, dont 4 000 personnes handicapées mentales, cette rencontre donna naissance à l’association du même nom. Aujourd’hui, Foi et Lumière compte plus de 1420 communautés réparties en 53 provinces sur les cinq continents, soit 86 pays.

Depuis 1975, Jean Vanier avait démissionné de son poste de coordinateur international de l’Arche. Depuis 1980, il n’avait plus aucun poste de décision dans la fondation.

Le 13 mai 2016, dans le cadre de ses « Vendredis de la Miséricorde », le pape François s’était rendu à la communauté du « Chicco »,  première communauté de l’Arche en Italie, fondée en 1981, au Sud de Rome, à Ciampino.

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel