Comment on devient saint en étant portier

Un saint jésuite espagnol

Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire du saint jésuite espagnol Alphonse Rodriguez (1533-1617).

Presque quarante ans portier d’un collège de la Compagnie de Jésus, à Montesion (Palma de Majorque), ce mystique espagnol exerça une influence spirituelle notable sur ceux qui y passèrent.

Il était natif de Ségovie, et, après la mort prématurée de son père, il dut se consacrer au commerce et se maria vers 1560.

Mais il entra comme frère chez les Jésuites à quarante-quatre ans, en 1571, après la mort de sa femme et de ses deux enfants. Il fut envoyé la même année à Palma de Majorque.

Éprouvé par de durs combats spirituels, il reçut aussi de Dieu le don de charismes éminents. Il composa plusieurs œuvres comme ses « Souvenirs », ou « Les jeux de Dieu et de l’âme ».

Il mourut à Palma en 1617, et il fut canonisé par Léon XIII en 1888.

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!