Faire un don

Combattre le mal par la force du bien, du vrai et du beau

Visite pastorale à Cassano all’Jonio, messe à Sibari

« En adorant Jésus dans vos cœurs et en restant unis à Lui vous saurez vous opposer au mal, aux injustices, à la violence, par la force du bien, du vrai et du beau », dit le pape François à l’Eglise calabraise.

Le pape a conclu sa visite à Cassano all’Jonio, dans la province de Cosenza en Calabre, par une messe célébrée sur la plaine de Sibari, à 16h, ce 21 juin 2014, en présence de plus de 250.000 personnes.

Lors de son homélie, il a une nouvelle fois dénoncé les méfaits de la « N’Drangheta », mafia calabraise : ceux qui pratiquent le crime organisé n’adorent pas Dieu mais « adorent le mal », a-t-il affirmé : « ils ne sont pas en communion avec Dieu, ils sont excommuniés ».

Il a au contraire exhorté les chrétiens à être « en communion avec Jésus » et à « marcher avec Lui » : « En adorant Jésus dans vos cœurs et en restant unis à Lui vous saurez vous opposer au mal, aux injustices, à la violence, par la force du bien, du vrai et du beau ».

Le pape a encouragé à « témoigner de la solidarité concrète envers les frères, spécialement ceux qui ont le plus besoin de justice, d’espérance, de tendresse » : « si vous adorez le Christ et marchez derrière Lui et avec Lui, votre Eglise diocésaine et vos paroisses grandiront dans la foi et dans la charité, dans la joie d’évangéliser ».

« Vous serez une Eglise où les pères, les mères, les prêtres, les religieux, les catéchistes, les enfants, les personnes âgées et les jeunes cheminent ensemble les uns à côté des autres, se soutiennent, s’aident, s’aiment comme des frères, spécialement dans les moments de difficulté », a-t-il conclu.

Le pape repartira à 18h en hélicoptère, de l’héliport de Marina de Sibari pour atterrir à Rome aux environs de 19h30.

Ce matin, le pape a réservé sa première visite à la prison « Rosetta Sisca » de Castrovillari. Rencontrant la famille du petit Nicola Campolongo, tué à 3 ans par le crime organisé en janvier dernier, il s’est exclamé : « Jamais plus de victime de la N’Drangheta ! ». Puis il s’est rendu à l’Hospice « San Giuseppe Moscati » de Cassano, auprès des malades en soins palliatifs.

A midi, il a rencontré les prêtres diocésains, qu’il a mis en garde contre « l’individualisme pastoral », encourageant au contraire à la « beauté de la fraternité » : « être prêtre ensemble, suivre le Seigneur non pas seuls, mais ensemble ».

Il a également invité les prêtres à être proches des familles, « en ces temps difficiles aussi bien pour la famille comme institution que pour les familles victimes de la crise » : les prêtres sont en effet appelés à « être témoins de la proximité de Dieu envers les familles et de sa force prophétique pour la famille ».

Le pape a ensuite déjeuné avec les pauvres accueillis par la Caritas diocésaine et avec les jeunes de la communauté thérapeutique résidentielle Saman « Mauro Rostagno » au séminaire « Jean-Paul Ier ». Dans l’après-midi, il a rendu visite aux personnes âgées hébergées à la « Casa Serena » de Cassano.

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel