Faire un don
Canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II

Canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II WIKIMEDIA COMMONS - Jeffrey Bruno

Causes des saints: rigueur, transparence et solidarité

Nouvelles normes juridiques approuvées par le pape François

La solidarité entre les « causes » de béatification et de canonisation, mais aussi la transparence et la rigueur, c’est ce que promeuvent des nouvelles normes juridiques promulguées par le pape François.

La Congrégation pour les causes des saints publie en effet, ce jeudi 10 mars, des « Normes sur l’administration des biens des Causes de béatification et canonisation », c’est-à-dire concernant les fonds nécessaires à la promotion d’une « cause » de béatification et de canonisation. Elles réforment celles de Jean-Paul II (1983).

Un Fonds de solidarité a été créé pour favoriser la solidarité entre les Causes des saints. Constitué auprès de la Congrégation pour les causes des saints, il est destiné à soutenir les causes disposant de peu de moyens et sera alimenté par des offres libres des promoteurs ou par toute autre source. Dans le cas de réelles difficultés à supporter les coûts d’une cause, le promoteur pourrait demander une contribution à la Congrégation pour les causes des saints.

Les nouvelles normes exigent une plus grande transparence et une plus grande implication des promoteurs des causes et des évêques diocésains. Elles obligent aussi l’administrateur de la cause à tenir régulièrement à jour un état financier.

En soulignant « la nature particulière de bien public », les normes établissent que le Saint-Siège «supporte les coûts » des causes des saints dans leur phase romaine et « veille afin que les dépenses soient contenues et qu’ils n’en empêchent pas le déroulement ».

Les nouvelles normes précisent que, après la canonisation, « le fonds de la cause et la postulation » cesse d’exister et que  la Congrégation des causes des saints, « au nom du Siège apostolique, dispose du solde éventuel du fonds ». Elle l’utilisera en fonction des demandes des promoteurs de la cause.

Lorsque le promoteur a l’intention d’utiliser également une partie de biens à des fins autres que la cause il doit obtenir la permission de la Congrégation pour les causes des saints. En cas d’abus administratif ou financier, le dicastère interviendra avec une mesure disciplinaire.

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel