Capitaine de l’empereur, et soldat du Christ

L’évangélisation au prix de la vie

Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire d’un saint du Vietnam, Paul Tông Viêt Buong, martyr (+ 1833).

Né en pays annamite (Vietnam actuel), Paul Tông Viêt Buong n’était rien moins que capitaine de la garde de l’empereur Minh Mang.

Or, il se fit chrétien et décida de se joindre aux missionnaires des Missions étrangères de Paris pour évangéliser son pays, en soldat du Christ.

Mais l’empereur Minh Mang (1820-1841) avait décidé d’extirper le christianisme. Le capitaine Paul Tông Viêt Buong fut arrêté en 1832.

L’année suivante, le roi émit un édit qui stipulait: « Si dorénavant l’un de nos sujets est reconnu coupable de confesser ces doctrines abominables, il sera puni avec la dernières rigueur afin de détruire à sa racine la religion perverse ».

Paul Tông Viêt Buong fut « dégradé » et condamné à la décapitation. Il a été canonisé par Jean-Paul II en 1988.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!