Canonisations: Le pape encourage à redécouvrir la beauté de la famille et de la vie religieuse

Il proclame six nouveaux saints

CITE DU VATICAN, dimanche 16 mai 2004 (ZENIT.org) – A l’occasion de la canonisation de six bienheureux ce dimanche matin, place Sainte Pierre, en présence d’environ 80.000 personnes, sous un soleil radieux, le pape Jean-Paul II a exhorté les fidèles à redécouvrir la beauté de la famille et de la vie religieuse.

«  »Je vous donne ma paix ». Pendant le temps pascal nous entendons souvent cette promesse de Jésus à ses disciples, a déclaré le pape. La vraie paix est le fruit de la victoire du Christ sur le pouvoir du mal, du péché et de la mort. Ceux qui le suivent fidèlement deviennent des témoins et des bâtisseurs de sa paix ».

C’est ainsi que le pape a introduit « les six nouveaux saints que l’Eglise offre aujourd’hui à la vénération universelle: Luigi Orione, Annibale Maria Di Francia, Josep Manyanet y Vives, Nimatullah Kassab Al-Hardini, Paola Elisabetta Cerioli, Gianna Beretta Molla ».

L’Italienne Gianna Beretta Molla (1922-1962), médecin, mère de famille, décida à l’âge de 39 ans d’accepter le risque de mourir, refusant d’avorter l’enfant qu’elle portait et de le soumettre à des traitements qui pouvaient lui être nocifs. « Puisse notre époque redécouvrir, à travers l’exemple de Gianna Beretta Molla, la beauté pure, chaste et féconde de l’amour conjugal, vécu comme réponse à l’appel de Dieu! », a déclaré Jean-Paul II au cours de son homélie. Le mari de Gianna et trois de ses enfants étaient présents à la célébration.

José Manyanet y Vives (1833-1901), prêtre catalan, est connu comme le « prophète de la famille », fondateur de deux congrégations religieuses et promoteur du temple de la Sainte Famille de Barcelone construit par Antoni Gaudi, en voie de béatification.

Luigi Orione (1872-1940), prêtre italien, fonda la Petite Œuvre de la Divine Providence, pour venir en aide aux plus pauvres, en particulier aux handicapés.

Annibale Maria di Francia (1851-1927) fonda la Congrégation des Pères Rogationnistes du Coeur de Jésus et la Congrégation des Filles du Divin Zèle. « Soyez amoureux de Jésus-Christ », a encouragé le pape, reprenant l’exhortation du père Annibale.

Les deux autres nouveaux saints sont Nimatullah Kassab Al-Hardini (1808-1858), prêtre libanais maronite et Paola Elisabetta Cerioli (1816-1865), italienne, veuve, mère de famille, fondatrice de deux congrégations religieuses consacrées à la famille.

C’est à 10.28 exactement que les portraits des six nouveaux saints accrochés sur la façade de la Basilique Saint Pierre ont été découverts, juste après que le pape ait prononcé la formule de canonisation.

Le Saint Père avait conclu son homélie en disant: «  »Que votre cœur ne se trouble ni ne s’effraie ». La vie terrestre de ces six nouveaux saints nous pousse à persévérer sur notre propre chemin, en comptant sur l’aide de Dieu et sur la protection maternelle de Marie. Qu’ils veillent maintenant sur nous du Ciel et nous soutiennent par leur puissante intercession ».

Avec ces six nouvelles canonisations, le pape a désormais proclamé 483 saints depuis le début de son pontificat.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!