Faire un don
Tombe de Robert Schuman, église Saint-Quentin, Scy-Chazelles (France)

Tombe de Robert Schuman, église Saint-Quentin, Scy-Chazelles (France) WIKIMEDIA COMMONS - TCY

Béatification de Robert Schuman : soutien du diocèse de Munich

Lettre à la Congrégation romaine pour les causes des saints

Le conseil diocésain de Munich-Freising déclare son soutien à la béatification de Robert Schuman (1886-1963), Père fondateur de l’Union européenne. Il était né à Luxembourg et s’est éteint à Scy-Chazelles (diocèse de Metz).

Le président du conseil des laïcs du diocèse, Hans Tremmel, a en effet écrit une lettre à la Congrégation pour les causes des saints, exprimant le soutien de Munich au procès de béatification ouvert par le diocèse de Metz.

Tremmel saisit l’occasion d’une initiative d’un groupe du diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes, partenaire du diocèse de Munich et Freising pour demander la relance de la cause.  

La vie de Schuman comme politicien et comme chrétien catholique est « un brillant exemple de la réconciliation chrétienne dans un monde divisé », dit la lettre.

Elle souligne qu’après la Seconde Guerre mondiale, Schuman a manifesté sa foi « dans le pouvoir de la réconciliation », il a voulu être « un pont entre les Allemands et les Français ».

Hans Tremmel voit dans son exemple un « encouragement » pour « faire progresser l’intégration européenne ».

Schuman a, par ailleurs, été un « modèle pour l’apostolat des laïcs », et même « d’une façon impressionnante » : « Il nous a donné un exemple remarquable de l’engagement chrétien des laïcs dans la politique et dans l’Église. » Il a eu un rôle décisif pour le rapprochement entre les Allemands et les Français au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, renchérit le site du diocèse : en tant que ministre français des Affaires étrangères, il a travaillé avec son collègue Jean Monnet aux fondements de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) fondée en 1952. C’est pourquoi il est considéré comme un Père fondateur de l’Union européenne. De 1958 à 1960, il a été le premier président du Parlement européen.

Il s’est montré très actif dans les organisations catholiques et il a été responsable de la préparation et de l’organisation de la Conférence catholique de Metz en 1913.

C’est en 2004 que le diocèse français de Metz, où il a vécu pendant des décennies, a lancé le procès de béatification de Robert Schuman.  

Le diocèse catholique de Munich et Freising et le diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes sont liés par leur patron commun, Corbinien, né au VIIe siècle à Arpajon et devenu le premier évêque du diocèse de Freising, aujourd’hui diocèse de Munich et Freising, et plus tard le patron du diocèse. On se souvient que le blason du pape Benoît XVI, ancien archevêque de Munich et Freising, porte l’effigie de l’ours de saint Corbinien, ce que le pape émérite avait expliqué après son élection.

Le diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes a été créé en 1966, et il inclut Arpajon.

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel