Bagdad: Parler de « guerre sainte », une « honte » pour l´humanité

Par le patriarche Bidawid

CITE DU VATICAN, Mercredi 10 octobre 2001 (ZENIT.org) – Parler de « guerre sainte », au XXIe siècle, c´est une « honte » pour l´humanité, déclare au micro de Radio Vatican le patriarche chaldéen Raphaël Bidawid (Bagdad).

A propos du concept de « Jihad », le patriarche explique: « C´est une chose plutôt naturelle, pour les croyants de l´Islam, que le concept de « Jihad ». Ce n´est pas que les mollah afghans aient inventé quelque chose de neuf: la « guerre sainte » fait partie de leur idéologie, mais je souffre de voir que vingt siècles de christianisme n´aient pas réussi à convaincre le monde qu´elle ne sert à rien et que la religion doit unir les hommes, au lieu de les diviser. C´est une grande honte pour toute l´humanité que l´on parle encore de guerre de religion ».

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!