Faire un don

Au risque des surprises de l’Esprit-Saint

Homélie du 28 avril 2015

Le pape François exhorte à prendre le « risque » de se laisser bousculer par « la nouveauté » et « les surprises » de l’Esprit-Saint, lors de la messe de ce mardi matin, 28 avril 2015, à Sainte-Marthe. Mais pour ne pas se tromper sur sa voix, il faut « prier » : « sans prière, il n’y a pas de place pour l’Esprit-Saint ».

Dans la première lecture (Ac 11, 19-26), les disciples sont inquiets quand certains commencent à évangéliser « les gens de langue grecque » et non plus seulement les juifs : « Ils ne comprenaient pas que Dieu est le Dieu des nouveautés, des surprises… Que l’Esprit-Saint est venu justement pour renouveler, et qu’il fait continuellement ce travail de renouveau. Cela fait un peu peur », fait observer le pape.

Mais « il y a nouveauté et nouveauté » : certaines viennent de Dieu, d’autres non. L’intelligence humaine ne peut les distinguer, elle a besoin de l’Esprit-Saint : « Nous pouvons étudier toute l’Histoire de la Sagesse, nous pouvons étudier toute la théologie, mais sans l’Esprit-Saint nous ne pouvons comprendre. C’est l’Esprit-Saint qui fait connaître la vérité ou la voix de Jésus. »

Pour être « certain qu’il s’agit de la voix de Jésus », et que ce que l’on ressent « vient de l’Esprit-Saint », il faut « prier » : « sans prière, il n’y a pas de place pour l’Esprit-Saint ».

Le pape a proposé cette prière : « Seigneur, donne-nous l’Esprit-Saint afin que nous puissions discerner en tout temps ce que nous devons faire… Donne-nous la grâce de ne pas avoir peur quand l’Esprit nous demande de faire un pas en avant. »

Si le « message de l’Église est toujours le même », en revanche, l’action du chrétien s’accomplit « avec ces surprises, ces nouveautés de l’Esprit-Saint ». Faire comme on a toujours fait « est une alternative de mort ».

C’est pourquoi le pape exhorte à prendre le « risque », avec « la prière, avec l’humilité, d’accepter ce que l’Esprit-Saint demande de changer » : c’est « le courage apostolique de porter la vie et de ne pas faire de sa vie chrétienne un musée de souvenirs ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel