Faire un don

Attendre le Seigneur qui vient, homélie

Dans sa première homélie après les vacances, le pape François parle du retour du Christ et du comportement du chrétien qui l’attend.

« Réconfortez-vous mutuellement et édifiez-vous l’un l’autre », a appelé le pape François en citant les paroles de l’apôtre Paul, car le Christ « vient ». C’est avec cet appel qu’il a recommencé ses homélies, après la période estivale, en la chapelle de la maison Sainte-Marthe, ce mardi 1er septembre.

« Réconfortez-vous mutuellement » en attendant le retour final du Christ, souligne le pape. Ce thème de « la venue du Seigneur » est central dans le passage de la lettre de l’apôtre Paul aux Thessaloniciens commentée par le pape aujourd’hui. « Le jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit », dit-il en citant l’apôtre Paul. Mais les chrétiens ne doivent pas avoir peur.

« C’est vrai, il viendra pour juger et quand nous allons à la chapelle Sixtine voir la belle scène du Jugement dernier, elle dit vrai, explique le pape. Mais pensons aussi qu’Il viendra me trouver pour que je le voie de mes propres yeux, pour que je l’embrasse et que je sois toujours avec Lui. Telle est l’espérance que l’apôtre Pierre nous demande d’expliquer aux autres par notre vie, espérance dont il nous demande de témoigner. Voici le vrai réconfort, voici la véritable certitude : « Je suis sûr de contempler la bonté du Seigneur » », continue le pape.

L’apôtre Paul ne parle pas du moment précis « de la venue du Seigneur ». Et « dans nos communautés », « dans nos paroisses », « attendons-nous le Seigneur qui vient ? », demande le pape. « Ou nous en parlons… pour passer le temps et ne pas nous ennuyer ? »

Le pape invite à demander au Christ « cette grâce : que la semence d’espérance qu’Il a semée dans nos cœurs croisse, se développe jusqu’à la rencontre finale avec Lui ».

« Réconfortez-vous mutuellement avec de bonnes œuvres et de bonnes paroles », a répété le pape en concluant son homélie. 

About Marina Droujinina

Journalisme (Moscou & Bruxelles). Théologie (Bruxelles, IET).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel