Faire un don

« Arrête-toi et choisis ! »

Homélie du 19 février 2015

« Arrête-toi et choisis ! », exhorte le pape François lors de la messe du 19 février 2015, en ce début de carême : choisir « entre la vie et la mort », entre « Dieu et les autres dieux ».

Le pape a commenté la première lecture, où Dieu dit à Moïse : « Vois ! Je mets aujourd’hui devant toi ou bien la vie et le bonheur, ou bien la mort et le malheur. Ce que je te commande aujourd’hui, c’est d’aimer le Seigneur ton Dieu, de marcher dans ses chemins » (Dt 30, 15-16).

C’est le choix que le chrétien doit faire tous les jours : « Choisir entre Dieu et les autres dieux, ceux qui n’ont pas le pouvoir de donner quoi que ce soit, seulement des petites choses qui passent. »

« Il est plus facile de vivre en se laissant porter par l’inertie de la vie, des situations, des habitudes… il n’est pas facile de choisir… [le chrétien] a l’habitude d’aller un peu là où vont les gens, un peu comme tout le monde. Tout le monde et personne. »

Le pape a invité le baptisé à « s’arrêter aujourd’hui, dans la journée, et réfléchir un peu : Quel est mon style de vie ? Sur quels chemins est-ce que je marche ? » : « Arrête-toi et choisis », a-t-il exhorté.

Il s’agit de faire un examen de conscience sur ces deux questions : « quelle est ma relation avec Dieu, quelle est ma relation avec ma famille… mes parents, mes frères et sœurs, ma femme ou mon mari, mes enfants ».

Dans l’Évangile du jour, Jésus explique qu’un homme « qui gagne le monde entier, mais qui se perd ou se ruine lui-même » n’en tire aucun « avantage » : « Lorsqu’on cherche toujours son propre succès, ses propres biens, sans penser au Seigneur, sans penser à sa famille, on prend une mauvaise route. Et on peut tout gagner, mais à la fin devenir un raté. On a échoué. Cette vie est un échec : on n’a pas su choisir entre la vie et la mort. »

Pour choisir la vie, le pape a souligné le « si beau conseil » du psaume 1 : « Heureux est l’homme qui met sa foi dans le Seigneur » : « Quand le Seigneur donne ce conseil : « Arrête-toi ! Choisis aujourd’hui, choisis ! », il ne laisse pas [l’homme] seul, jamais… Il est toujours avec [lui]. Même au moment du choix. »

Avec une traduction de Constance Roques

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel