Angola : le nonce appelle à ne plus accuser les enfants de sorcellerie

Et à combattre la violence dont les enfants sont victimes

ROME, Mercredi 29 juillet 2009 (ZENIT.org). – Le nonce apostolique en Angola, Mgr Angelo Becciu, a lancé un appel à mettre fin à la pratique d’accuser les enfants de sorcellerie, une pratique courante surtout en Afrique.

Selon un communiqué de l’agence angolaise Angolapress, dimanche, dans son homélie à la cathédrale de Caxito, dans la province de Bengo, Mgr Becciu s’est dit préoccupé de cette situation, affirmant qu’il était « urgent d’y mettre fin ».

Le nonce apostolique présidait la messe commémorative du 124ème anniversaire de l’Eglise Sainte-Anne, à Caxito.

Mgr Becciu « a critiqué les familles, surtout de beaucoup de chrétiens, qui accusent les enfants d’être des sorciers, en infligeant à ces petits enfants différentes punitions dangereuses », rapporte l’agence de presse angolaise.

Il est important a-t-il dit, que « les familles adoptent une position capable d’aider à combattre ces cas et d’autres cas de violence domestique dans les foyers ».

Le nonce apostolique a enfin exhorté les chrétiens à suivre l’exemple de sainte Anne (protectrice de Caxito), à promouvoir le respect mutuel au sein des familles et à préserver les valeurs morales.

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!