Amérique latine : c’est le temps de la mission

Lettre du CELAM au pape François

« Il est temps. Commençons notre chemin : évêques et peuple » : c’est l’exhortation à la mission des évêques d’Amérique latine, après l’élection de l’un des leurs au ministère de Successeur de Pierre.

Le Conseil épiscopal latino-américain (CELAM) exprime sa joie de l’élection du pape François dans une lettre rapportée par l’agence vaticane Fides : « Ce [choix] nous a remplis d’une joie profonde pour ce qu’il représente pour l’Eglise universelle et surtout pour les Églises en pèlerinage en Amérique latine et dans les Caraïbes ».

Les évêques citent le pape, alors cardinal, à la fin de son mandat à la présidence du CELAM (2007) : « la dernière conférence des évêques qui a eu lieu à Aparecida est un levain d’inspiration, elle est une invitation à la créativité, elle marque les lignes directrices de l’action missionnaire. Elle ne s’achève pas par un document, comme les conférences précédentes, mais culmine au travers d’une mission. Ceci est très important ».

Par conséquent, les évêques, qui s’identifient « pleinement » avec ce message, lancent une invitation à l’Église d’Amérique latine : « Il est temps. Commençons notre chemin : évêques et peuple ».

Ils demandent pour cela « avec humilité » la « bénédiction apostolique » du pape François « pour l’Église en Amérique latine et aux Caraïbes ».

La lettre est signée par le Mexicain Mgr Carlos Aguiar Retes, président du CELAM, le Brésilien Mgr Dimas Lara Barbosa, second Vice-président, le Chilien, Mgr Santiago Silva Retamales, Secrétaire général, et l’Uruguayen Mgr Carlos María Collazzi, SDB, Président de la Commission économique.

Pope-crowd-blur

Abonnez-vous au service quotidien de ZENIT par courriel

Des informations sur le pape François et l'Eglise chaque jour par courriel

Merci de vous être abonné!