Faire un don
Guy Chiarello, "A Chance in Life" © Vatican Media

Guy Chiarello, "A Chance in Life" © Vatican Media

«A Chance in Life»: « Eduquer à une citoyenneté active et participative » (traduction complète)

Pour le «développement de l’humanité et de la création»

« Il est essentiel d’éduquer les nouvelles générations à une citoyenneté active et participative, qui met au centre la personne et en même temps le soin de l’environnement », a affirmé le pape François aux membres de la Fondation italienne « A Chance in Life », ce lundi 9 décembre 2019, dans la Salle du Consistoire du Palais apostolique du Vatican.

Se félicitant que la fondation s’inspire des recommandations de l’encyclique Laudato si’ en vue du « développement de l’humanité et de la création » le pape a souligné que «l’innovation technologique est aussi appelée à coopérer à ces finalités, et précisément les nouvelles générations, si elles sont bien motivées, sont celles qui pourront les réaliser, parce qu’elles sont nées et qu’elles ont grandi dans le contexte technologique actuel».

L’organisation, fondée en 1945 pour s’occuper des orphelins de l’après-guerre à Rome, a développé une approche visionnaire de l’éducation. S’appuyant sur le caractère indépendant des enfants de la rue, les « Città dei Ragazzi », première initiative du fondateur irlandais, sont des villes auto-gérées par les jeunes eux-mêmes,  leur fournissant « les compétences, la confiance et la créativité nécessaires pour devenir des participants actifs dans leurs collectivités et les bâtisseurs de leur propre vie », indique le site de la fondation. Outre l’Italie, elles existent désormais aussi en Éthiopie, en Inde et en Amérique latine.

Voici notre traduction du discours prononcé par le pape François en italien.

HG

Discours du pape François

Chers frères et soeurs,

Je suis heureux d’avoir cette occasion de vous rencontrer. Je remercie Monsieur Guy Chiarello pour les paroles qu’il m’a adressées et à vous tous, qui soutenez l’organisation A Chance in Life, j’adresse mes salutations cordiales.

Née d’une intuition de Mgr John Patrick Carroll-Abbing, au cours des années votre organisation s’est développée jusqu’à parvenir aujourd’hui à soutenir une série d’initiatives éducatives, dont ont bénéficié des milliers de garçons et de filles en Italie, Bolivie, Colombie, au Guatemala et au Pérou. Elles se proposent d’offrir aux enfants et aux adolescents en situation de vulnérabilité particulière la possibilité de surmonter leurs difficultés et de réaliser pleinement le projet que Dieu a sur chacun d’eux.

La première initiative, fortement voulue par le fondateur, fut l’Oeuvre nationale « Città dei Ragazzi » (Ville des jeunes). Grâce aussi à votre généreux soutien, elle peut aujourd’hui se vanter d’une longue tradition d’engagement au service des mineurs en situation de fragilité et de gêne, selon une méthodologie éducative fondée sur l’auto-administration. À l’enseigne d’une fidélité créative au charisme original, cette Oeuvre entend se renouveler, afin d’être plus significative et efficace dans sa mission dans un monde qui propose aujourd’hui de nouveaux défis éducatifs. J’apprécie que cette mise à jour veuille s’inspirer des recommandations que j’ai exprimées dans la Lettre encyclique Laudato si’, sous le signe d’une écologie intégrale qui a pour objectif le développement de l’humanité et de la création.

Il est essentiel d’éduquer les nouvelles générations à une citoyenneté active et participative, qui met au centre la personne et en même temps le soin de l’environnement. L’innovation technologique est aussi appelée à coopérer à ces finalités, et précisément les nouvelles générations, si elles sont bien motivées, sont celles qui pourront les réaliser, parce qu’elles sont nées et qu’elles ont grandi dans le contexte technologique actuel.

Je suis certain que, pour ce nouveau défi aussi, l’Oeuvre nationale Città dei Ragazzi pourra compter sur votre soutien. Je vous remercie pour la sensibilité que vous avez à l’égard des plus petits de nos frères et soeurs. Que Dieu récompense votre engagement passionné et qu’il éclaire toujours votre chemin de fraternité.

J’invoque sur vous tous la bénédiction du Seigneur. Je vous bénis tous et j’étends cette bénédiction à vos familles. Et surtout, n’oubliez pas de prier pour moi. Merci.

© Traduction de Zenit, Hélène Ginabat

About Hélène Ginabat

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel