Faire un don

« A ceux qui ont choisi la voie du mal, ouvrez votre coeur au Seigneur ! »

Appel du pape aux criminels des mafias

« A tous ceux qui ont choisi la voie du mal et qui sont affiliés à une organisation criminelle, je renouvelle l’invitation pressante à la conversion. Ouvrez votre cœur au Seigneur ! » : c’est le nouvel appel du pape François aux personnes impliquées dans la criminalité organisée, le 21 février 2015.

Le pape a reçu au Vatican quelque 7.000 pèlerins du diocèse italien de Cassano allo Jonio – diocèse calabrais qu’il a visité le 21 juin 2014 – accompagnés par leur évêque, Mgr Nunzio Galantino, secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne.

Il a réitéré son appel à la conversion des criminels, dans une région très touchée par la mafia « N’Drangheta » : « A tous ceux qui ont choisi la voie du mal et qui sont affiliés à une organisation criminelle, je renouvelle l’invitation pressante à la conversion. Ouvrez votre cœur au Seigneur ! »

Mais cette conversion doit être « claire et publique », a-t-il averti : en effet, « les gestes de religiosité extérieurs qui ne sont pas accompagnés d’une conversion vraie et publique ne suffisent pas pour se considérer en communion avec le Christ et avec son Eglise ».

Le pape a fustigé en ce sens ceux qui accomplissement des gestes de religiosité tout en faisant « de l’inégalité leur style de vie », avec « la méchanceté et l’arrogance typiques de la pègre ».

« Qui aime Jésus, qui écoute et accueille sa Parole et qui vit de manière sincère la réponse à l’appel du Seigneur, ne peut en aucun cas se donner aux œuvres du mal », a-t-il rappelé en exhortant à choisir « soit Jésus, soit le mal ! ».

« On ne peut pas se dire chrétiens et violer la dignité des personnes ; ceux qui appartiennent à la communauté chrétienne ne peuvent organiser et faire des gestes de violence contre les autres et contre l’environnement », a insisté le pape.

Il a également appelé « l’engagement de tous, à commencer par celui des Institutions, afin que [la terre calabraise] ne soit pas détériorée de manière irréparable par des intérêts mesquins ». Et il a invité les chrétiens à « être des acteurs de solidarité, à ne pas s’arrêter en face de ceux qui, par pur intérêt personnel, sèment l’égoïsme, la violence et l’injustice ».

Lors d’une veillée de prière en l’église San Gregorio VII de Rome, le 21 mars 2014, le pape François avait lancé cet appel aux criminels de toutes les mafias : « Convertissez-vous pour ne pas finir en enfer. Je vous le demande à genoux, convertissez-vous ! Changez de vie, arrêtez de faire le mal ! »

Déjà au cours de l’angélus du 26 janvier 2014, il avait fait prier la foule pour la conversion des criminels responsables de la mort du petit Nicola Campolongo, trois ans, qui « aurait pu les reconnaître ».

About Anne Kurian

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel