Faire un don
Ste Faustine Kowalska @ Wkimedia commons / domaine public

Ste Faustine Kowalska @ Wkimedia commons / domaine public

La fête de sainte Faustine inscrite au Calendrier romain général

Une décision du pape François

Le pape François a décidé, à la demande des catholiques, que la célébration de la fête liturgique de la religieuse polonaise sainte Faustine Kowalska (1905-1938) serait insérée dans le calendrier romain général, à la date du 5 octobre.

Il s’agira d’une mémoire facultative, qui souligne « l’influence exercée par la spiritualité de sainte Faustine dans différentes régions du monde », précise un décret de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, chargée des célébrations liturgiques.

Cette nouvelle mémoire doit être inscrite dans tous les Calendriers et Livres liturgiques pour la célébration de la Messe et de la Liturgie des Heures, en adoptant les textes liturgiques joints au décret (I Eph 3, 14-19, Ps 102 (103), 1-2. 3-4. 8-9. 13-14. 17-18a, Mt 11, 25-30) qui doivent être traduits, approuvés et, après la confirmation du dicastère, publiés par les Conférences épiscopales.

Troisième fille d’une famille de paysans de Glogowiec, profondément chrétiens, Faustine dut cependant résister à l’opposition de ses parents à une vocation ressentie dès l’âge de 7 ans. Le 1er août 1925, à 20 ans, elle entrait chez les Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, à Varsovie.

Pendant treize ans, elle assuma les tâches de jardinière, cuisinière et portière, à Plock, Vilnius et Cracovie. Sa spiritualité reposait sur la contemplation de la miséricorde, comme le vocable de sa congrégation lui suggérait. « O mon Jésus, disait-elle, je désire refléter ton cœur compatissant et plein de miséricorde, je veux le glorifier. Je veux que ta miséricorde soit imprimée dans mon cœur et dans mon âme, tel un sceau, ce sera là mon emblème en ce monde et dans l’autre ».

Elle est connue dans le monde entier pour avoir fait peindre la fameuse icône du Christ Miséricordieux d’après l’apparition dont elle avait été favorisée, pour faire connaître au monde la Miséricorde du Cœur de Jésus. Elle mourut à Cracovie à 33 ans en 1938.

DÉCRET DE LA CONGRÉGATION POUR LE CULTE DIVIN ET LA DISCIPLINE DES SACREMENTS

d’inscription de la célébration de sainte Faustine Kowalska, vierge,

dans le Calendrier Romain Général

« Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent » (Lc 1,50). Ce que la Vierge Marie a chanté dans le Magnificat contemplant l’œuvre salvifique de Dieu en faveur de chaque génération humaine, a trouvé un écho dans l’expérience spirituelle de sainte Faustine Kowalska qui, par un don du Ciel, a vu dans le Seigneur Jésus-Christ le visage miséricordieux du Père et elle en est devenue l’annonciatrice.

Née dans le village de Głogowiec, près de Łódź, Pologne, en 1905, et morte à Cracovie en 1938, Sainte Faustine a consommé sa jeune existence parmi les Sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde, se conformant généreusement à la vocation reçue de Dieu et mûrissant une vie spirituelle intense, pleine de dons mystiques et en correspondance fidèle à ceux-ci. Le récit de ce que le Seigneur a fait en elle pour le bien de tous, elle-même l’a décrit dans le Journal de son âme, sanctuaire de la rencontre avec le Seigneur Jésus: à l’écoute de Celui qui est Amour et Miséricorde, elle a compris qu’aucune misère humaine peut se mesurer avec la miséricorde qui coule inépuisable du cœur du Christ. Elle est donc devenue l’inspiratrice d’un mouvement visant à proclamer et à implorer la miséricorde divine pour le monde entier. Canonisée en l’an 2000 par saint Jean Paul II, le nom de sainte Faustine s’est répandu rapidement dans le monde entier, promouvant dans toutes les composantes du peuple de Dieu, Pasteurs et fidèles laïcs, l’invocation de la miséricorde divine et son témoignage rendu crédible par le mode de vie des croyants.

C’est pourquoi le Souverain Pontife François, accueillant les pétitions et les vœux des Pasteurs, des religieux et religieuses, ainsi que des associations de fidèles, considérant l’influence exercée par la spiritualité de sainte Faustine dans différentes régions du monde, a ordonné que le nom de sainte Marie Faustine (Elena) Kowalska, vierge, soit inscrit au Calendrier Romain Général et sa mémoire facultative soit célébrée par tous le 5 octobre.

Cette nouvelle mémoire doit être inscrite dans tous les Calendriers et Livres liturgiques pour la célébration de la Messe et de la Liturgie des Heures, en adoptant les textes liturgiques joints à ce décret qui doivent être traduits, approuvés et, après la confirmation de ce Dicastère, publiés par les Conférences épiscopales.

Nonobstant toute disposition contraire.

De la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, le 18 mai 2020.

Cardinal Robert Sarah

Préfet

Mgr Arthur Roche

Archevêque Secrétaire

© Librairie éditrice du Vatican

About Anne Kurian

Baccalauréat canonique de théologie. Pigiste pour divers journaux de la presse chrétienne. Journaliste à Zenit depuis octobre 2011.

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel