Faire un don
Cathédrale de Bogota, Notre Dame de Chiquinquira, Colombie, capture CTV

Cathédrale de Bogota, Notre Dame de Chiquinquira, Colombie, capture CTV

Colombie: Centenaire du couronnement de la Vierge de Chiquinquira

Promouvoir la réconciliation et la paix

C’est aujourd’hui, 9 juillet 2019, en Colombie, au sanctuaire national marial, le centenaire du couronnement de la « Vierge du Rosaire de Chiquinquira« , « reine et sainte patronne du pays » et l’envoyé spécial du pape pour cet anniversaire est le cardinal brésilien Raymundo Damasceno Assis, archevêque émérite d’Aparecida, siège d’un sanctuaire marial brésilien.

Le fr Carlos Mario Alzate Montes, dominicain, recteur du sanctuaire de Notre-Dame de Chiquinquira, souligne que « le pape François a envoyé le cardinal brésilien Raymundo Damasceno. ».

Sur la Plaza de la Libertad, on attendait plus de 100 000 pèlerins, sous les parapluies et tandis que les maisons coloniales avaient été décorées de bleu et de blanc.

Au début de la célébration, le nonce apostolique en Colombie,  Mgr Luis Mariano Montemayor, a lu la lettre par laquelle le pape François avait nommé le cardinal Damasceno son envoyé spécial pour cette célébration: la lettre originale, en latin, a été publiée par le Saint-Siège le 25 juin dernier.

« Nous promouvons de toute cœur le culte de la Vierge Marie et soutenons avec plaisir les initiatives prises dans le monde entier pour accroître la piété envers la Mère de Dieu. Un monument important de cette piété envers elle est le sanctuaire national construit par les catholiques en l’honneur de Notre Dame de Chiquinquira en Colombie et qui a été visité par de nombreux pèlerins au fil des siècles: il abrite de l’image miraculeuse du sainte patronne de la Colombie que nous-mêmes nous avons vénérée il y a deux ans, à Bogota », écrit notamment le pape François.

Le pape François lui-même a en effet visité ce sanctuaire marial, le 7 septembre 2017, lors de son voyage en Colombie: « Je demande à la Vierge Marie Immaculée de ne pas cesser de guider et de prendre soin de ses enfants colombiens et de toujours les regarder avec ses yeux miséricordieux », a alors écrit le pape, assis à une petite table devant l’autel.

Dans sa lettre de mission, il demande au cardinal Raymundo Damasceno Assis de promouvoir parmi les fidèles la « prière assidue du Rosaire et la dévotion constante envers la Sainte Mère de Dieu afin qu’elle obtienne de Notre Seigneur Jésus-Christ une vie juste, le respect de la volonté divine, la paix, la réconciliation, la capacité de pardonner, la coexistence pacifique avec tous et la confiance dans l’accomplissement des promesses divines. »

Le président de la République, Ivan Duque, était également présent, ainsi que le président de la Conférence épiscopale Mgr Oscar Urbina.

« Le message de ce centenaire de la Vierge de Chiquinquira c’est le renouveau de la foi, la réconciliation et l’unité du peuple colombien », a déclaré Mgr Urbina.

L’image de la Vierge, abritée sous une protection de verre, avait été transportée pour l’occasion par hélicoptère du sanctuaire de Chiquinquira, dans le département de Boyaca (une région des Andes située à plus de 2.000 mètres au-dessus du niveau de la mer).

L’image de Notre Dame du Rosaire de Chiquinquira a été peinte entre 1560 et 1562 par l’artiste espagnol Alonso de Narváez sur une toile en coton confectionnée par les Indiens Koka.

Réalisée à la demande des dominicains espagnols pour encourager la foi des Indiens et des colons, l’image se détériora avec le temps. Elle réapparut un jour comme « rénovée ». C’est le miracle de « l’image retrouvée » : le premier « miracle » lié à Notre-Dame de Chiquinquira.

Colombie, centenaire du couronnement de la Vierge de Chiquinquira@ virgendechiquinquira.com

Colombie, centenaire du couronnement de la Vierge de Chiquinquira@ virgendechiquinquira.com

 

 

 

 

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel