Faire un don
Audience 1er mai 2019 © Vatican Media

Audience 1er mai 2019 © Vatican Media

Audience: « Dieu, aux côtés de l’homme pour combattre le mal et l’en libérer »

« A l’heure de l’épreuve et de la tentation, que le Seigneur nous manifeste sa présence »

« Le Père n’est pas l’auteur du mal et il se tient aux côtés de l’homme pour le combattre et l’en libérer », explique le pape François dans sa catéchèse en français, sur le Notre Père, donnée Place Saint-Pierre, mercredi, 1er mai 2019.

« Frères et sœurs, nous arrivons maintenant à l’avant dernière invocation du “Notre Père”: «ne nous laisse pas entrer en tentation» (Mt 6,13) », a annoncé le pape.

Il a souligné le sens fondamental de cette invocation: Dieu n’est pas l’auteur des tentations! « Malgré les difficultés à traduire de manière exacte l’expression du texte grec des Évangiles, il existe un point de convergence: Dieu ne se tient pas en embuscade pour tendre des pièges à l’homme. Les chrétiens n’ont rien à voir avec un Dieu jaloux, qui s’amuserait à mettre l’homme à l’épreuve. Bien au contraire: le Père n’est pas l’auteur du mal et il se tient aux côtés de l’homme pour le combattre et l’en libérer. Et, c’est dans ce sens que nous prions le “Notre Père” », dit la synthèse en français de sa catéchèse.

Jésus lui-même a vécu ces tentations, rappelle le pape: « Ainsi, l’épreuve et la tentation ont été présentes dans la vie de Jésus lui-même. Dans cette expérience, Le Fils de Dieu s’est fait notre frère et en lui, Dieu s’est manifesté comme le “Dieu-avec-nous”. De fait, Jésus a déjà combattu pour nous la tentation du pouvoir absolu sur tout et sur tous. »

Mais Dieu est dans l’épreuve avec ses créatures en proie à la tentation, explique le pape: « De même, à l’heure de l’agonie, si l’homme dort alors que Dieu, en Jésus, lui demande de ne pas l’abandonner, Dieu lui veille quand l’homme est confronté à cette épreuve. Il descend jusque dans nos abimes et nos souffrances. C’est notre réconfort à l’heure de l’épreuve: savoir que cette vallée n’est plus désolée, mais qu’elle est bénie par la présence du Fils de Dieu qui ne nous abandonnera jamais. »

Le pape a ensuite salue les visiteurs francophones, avant d’être traduit par un de ses collaborateurs de la curie romaine: « Je suis heureux de saluer les pèlerins venus de France et d’autres pays francophones, en particulier les pèlerins Troyes, les membres de l’Aumônerie Hmong de France et ceux des Foyers de Charité, ainsi que les jeunes venus de Carcassonne, Laval, Montpellier, Paris. A l’heure de l’épreuve et de la tentation, que le Seigneur nous manifeste sa présence et qu’il nous aide à nous abandonner confiants dans l’amour du Père. Que Dieu vous bénisse! »

About Anita Bourdin

Journaliste accréditée au Vatican depuis 1995. A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Formation: journalisme (IJRS, Bruxelles), théologie biblique (PUG, Rome), lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel