Faire un don
Muslim Council of Elders, Abou Dhabi © Vatican Media

Muslim Council of Elders, Abou Dhabi © Vatican Media

Emirats arabes unis: « Que la Déclaration soit connue, partagée et diffusée sur les réseaux sociaux », par Mgr Ayuso

Pour la paix mondiale

« Je lance un appel pressant pour que la Déclaration soit connue, partagée et diffusée sur les réseaux sociaux et sur les canaux de communication »: diffuser aussi sur les réseaux sociaux la Déclaration d’Abou Dhabi sur la fraternité humaine, c’est l’appel de Mgr Miguel Angel Ayuso Guixot, secrétaire du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux.

Il a souligné les fruits du voyage apostolique du pape François dans les Emirats arabes unis (3-5 février 2019), l’engagement social et politique qui en découle et les sentiments du pape François, dans un entretien accordé à Vatican News, en italien du 7 février 2019 (Hélène Destombes).

Pour la paix mondiale

Il souligne tout d’abord le message de paix apporté par le pape, de fait le logo di voyage était une colombe et le thème un passage de la prière de saint François d’Assise: « J’ai vu le Saint-Père comme un porteur de paix, pour reprendre les mots du thème du voyage : « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix ». Et je voudrais souligner le caractère interreligieux et pastoral de ce voyage apostolique qui peut, sans hésitation, être défini comme un « voyage historique ». Je pense que résonne encore dans nos esprits et dans nos cœurs l’invitation au dialogue interreligieux à travers la fraternité humaine, pour la paix mondiale et la coexistence commune. »

Le secrétaire du dicastère romain rappelle qu’avec le dialogue interreligieux, le voyage était aussi une visite pour fortifier la communauté chrétienne des Emirats: « Et puis, d’autre part, le témoignage d’une communauté chrétienne en chemin rendue visible et qui, autour de son pasteur, a participé à l’Eucharistie dans un lieu public. »

L’archevêque espagnol résume ainsi les deux pôles du voyage: « En conséquence, nous remercions le Saint-Père parce que son voyage nous rappelle que nous sommes appelés à réaliser ce qui, aujourd’hui et partout, est strictement nécessaire pour notre monde, à savoir le dialogue interreligieux et le témoignage d’une vie chrétienne, toujours au centre de son voyage apostolique. »

La « tolérance » ne suffit plus

Pour ce qui est des fruits il relève l’appel à la coexistence pacifique: « Je souhaite que ce voyage et le grand geste que le Saint-Père a fait avec tant de hauts représentants des différentes communautés religieuses, puisse trouver un écho de la part de tous ceux qui sont préposés, dans les diverses réalités de la vie sociale et civile, au bien de toute la famille humaine qui doit passer de la simple tolérance à la véritable cohabitation et à la coexistence pacifique. Et de ce point de vue, je vois que cette Déclaration montre clairement la « Road Map » du dialogue de l’avenir. »

La Déclaration pourra être traduite, concrètement aussi dans les législations, espère Mgr Ayuso: « Je crois que la Déclaration l’indique clairement. Cela signifie qu’à travers la culture du dialogue, la collaboration commune et la connaissance réciproque, qui demeurent la voie, la conduite, la méthode et le critère, pour que la fraternité universelle en vue de la paix devienne une réalité : de là, la nécessité de faire connaître la Déclaration. Hier, lors de l’audience générale du mercredi, Sa Sainteté a beaucoup insisté pour que la Déclaration soit lue et connue, parce qu’elle donne beaucoup d’élan pour aller de l’avant. Nous avons beaucoup à recoudre, beaucoup à reconstruire et beaucoup à guérir. Et en tant que secrétaire du Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, je lance un appel pressant pour que la Déclaration soit connue, partagée et diffusée sur les réseaux sociaux et sur les canaux de communication. C’est la volonté que le Saint-Père a exprimée à notre Dicastère. »

About Anita Bourdin

A lancé Zenit en français en janvier 1999. Correspondante à Rome de Radio Espérance. Master en journalisme (IJRS, Bruxelles). Habilitation au doctorat en théologie biblique (PUG, Rome). Maîtrise en lettres classiques (Paris IV, Sorbonne).

Share this Entry

FAIRE UN DON

Si cet article vous a plu, vous pouvez soutenir ZENIT grâce à un don ponctuel